Chronique des outils maison I – Homemade tools chronicles I

L’ingéniosité et la beauté des outils qui servent à filer, à tisser, à coudre me plaisent énormément. Plus j’examine ces outils, plus je vois les siècles de réflexion et de raffinement qu’ils contiennent. De voir comment fonction, amour du travail bienfait et souvent souci esthétique sont amalgamés dans ces outils m’émeut profondément. J’ai décidément un faible pour les « beaux outils » et je regrette de ne pas être assez riche pour ne pas toujours pouvoir me les procurer. I tremendously appreciate the intelligence and the beauty of spinning, weaving and sewing tools. The more I look at these tools, the more I see the centuries of pondering and refinement they embody. To see how function, love of work well done and often esthetic concerns meld into these tools touches me deeply. I definitely have a soft spot for “beautiful tools” and sometimes regret not being rich enough to afford those I covet the most.
Ceci dit, j’ai aussi une passion pour la débrouillardise, et la capacité d’arriver à ses fins de manière moins conventionnelle. Toutes ces techniques de filage, de tissage, de couture, existaient bien avant qu’on puisse acheter l’équipement pour les pratiquer. Dans plusieurs pays, c’est pratique courante que les artisans fabriquent leur propre équipement. This being said, I also have a passion for resourcefulness, and the capacity to get what I want from less conventional means. All those spinning, weaving and sewing techniques existed way before one could buy the equipment to perform them. In many countries, it is common place for crafts people to make their own equipment.
Je débute donc ici une chronique « d’outils maison », qui peuvent dépanner ou bien carrément remplacer les outils achetés. This is why I wish to start here a “home tools” chronicle, to present tools that can be used in a pinch or actually replace bought tools.
Quand j’ai commencé à tisser, je remplissais à la main les bobines de fil pour la navette. C’était un peu long, mais je trouvais que les bobineuses coûtent un peu cher. Puis je me suis dis que je devrais pouvoir en faire une. J’ai donc acheté une mixette manuelle pas chère (dans un « Dollorama ») que j’ai modifiée pour pouvoir enfiler une bobine dessus, les montants coupés du batteur servant de ressort pour tenir la bobine. When I started weaving, I would wind the bobins for my shuttle by hand. It was a bit time consuming, but I thought bobin winders were a bit too expensive. Then I figured I should be able to make one. I bought a cheap manual batter mixer from a Dollar Store and modified it to be able to stick a weaving bobin on it. The cut segments of the beater served as springs to hold the bobin.
Hand mixer with modified beater - Mixette manuelle avec batteur modifié Le résultat n’a pas été concluant. L’engrenage s’est mis à avoir des ratés, le montant se désenlignait et tournait à des angles ridicules, et de plus la tension était pour le moins variable. La mixette n’était vraiment pas assez solide et nécessitait que les deux batteurs soient balancés pour bien tourner.
The results were not too good. The gear would catch, the spoke wobbled wildly and the thread tension was variable, to say the least. This mixer was not sturdy enough and dependend on having two balanced beaters to turn.
J’ai donc cherché plutôt une vieille perceuse à manivelle, dont le mécanisme était plus approprié à mes fins. J’ai enlevé la mèche que j’ai remplacée par un filetage sur lequel je peut mettre une bobine. Puis, j’ai monté un système de tension dans une section d’étagère à côté de mon métier. Tous les oeillets et élastiques ne sont pas nécessaires pour tous les types de fils, mais jusqu’ici, je n’ai pas été prise au dépourvu… sauf par des pattes de velours. So I looked for an old crank style drill, with a rotary system that would fit my purpose. I took off the bit head device and replaced it with a bolt on which I can put a bobin. Then, I set up a tension device inside a cabinet next to my loom. All the hooks, elastics and springs are not required for all types of yarn, but so far, I’ve never been defeated with this set-up… except by velvety paws…
Système de tension de fil fait d'oeillets fixés dans la paroi d'une étagère - Tension systeme made of hooks inside a cabinet Manual hand drill transformed in bobin winder - Perceuse à manivelle transformée en bobineuse
Ça fonctionne tout à fait bien, et c’est bien plus rapide qu’à la main ! It works perfectly well, and is much quicker than by hand!
Je ne suis pas la seule, évidemment, à bricoler des outils maison. Je vous invite tout spécialement à voir le rouet maison réalisé par « WoolyWorm » sur Spinning a Yarn dans son article si bien intitulé « I am so darn clever ». Of course, I am not the only one to dab in homemade tools. I invite you to see the homemade spinning wheel devised by WoolyWorm on Spinning a Yarn in the so aptly titled post “I am so darn clever
Si vous avez vous aussi bricolé des outils maison, faites-moi signe: ça m’intéresse énormément ! If you too have crafted home made tool, please tell me: I am very interested in knowing about it!
Advertisements

One thought on “Chronique des outils maison I – Homemade tools chronicles I

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s