Unfinishable Objects – Objets infinissables

I’ve already told you about the dangers of Electric Quilt software. For a while, I’ve wanted to write some more about the risks entailed by using quilting or weaving design software. My experience of the last few weeks have prompted me to extend my reflexion to design software in general. Je vous ai déjà parlé des dangers du logiciel Electric Quilt. Ça fait un bout de temps que je voulais écrire davantage à propos des risques encourus par l’utilisation de logiciels de design de courtepointe ou de tissage. Mon expérience des dernières semaines me porte à étendre ma réflexion sur les logiciels de design en général.
Over the holidays, I discovered Google’s Sketchup, a 3D design software (free version of SketchUp5). I had wanted to get acquainted with this type of software for a while, having seen friends use tools of the same ilk in animation, engineering, etc. When I stumbled on a page announcing a free version of SketchUp, I thought this is it. It was described as an entry level tool for 3D desing. J’ai découvert pendant les fêtes le logiciel SketchUp de Google, un logiciel de design 3D (version gratuite de SketchUp5). Ça faisait un bout de temps que je voulais me familiariser avec ce type de logiciel, pour avoir vu des amis se servir de cette classe d’outils pour l’animation, l’ingénierie, etc. Quand je suis tombée sur une page annonçant une version gratuite de SketchUp, décrit comme une bonne introduction au design 3D, je me suis dit, ça y est!
I eventually wanted to build a model to explain how weaving on a loom works (with the heddles and the frames). I had tried to explain that to people who have no loom, but without visual aid, it is quite difficult. For the 3D design, I still started to experiment with easier stuff such as, guess what… quilt squares, what else? Je voulais éventuellement faire un modèle pour montrer comment le tissage sur métier fonctionne (avec les lisses et les cadres). J’avais en effet tenté d’expliquer à plusieurs reprises comment ça marche à des personnes qui n’ont pas de métiers, mais sans aide visuelle, c’est difficile. Pour le design 3D, j’ai tout de même commencé par expérimenter des choses plus facile, comme, devinez… des carrés de courtepointe!
que-je-te-relance.jpg palais-de-verre.jpg
True to my love of all things textile, I then went on to try and design a single strand of plied yarn, to eventually be used in my loom weaving model. Boy did I sweat on that! Eventually, my Bro who works with AutoCAD, told me spirals were one of the challenges of 3D design, especially in “cheap” programs. I since found tricks and scripts to do this type of thing, but toying around before knowing better was very instructive. Fidèle à mes amours textiles, j’ai ensuite voulu produire un modèle d’un brin de retors, à utiliser éventuellement dans mon modèle de tissage. Que j’en ai bavé. J’ai ensuite appris de mon frère, qui utilise AutoCAD, que les spirales sont parmi les choses difficiles en 3D, pour les logiciels de base à tout le moins. J’ai depuis trouvé des trucs et des scripts pour faire ce genre de chose, mais de fouiller d’abord a été très instructif.
constructionspirale.jpg 360.jpg
This is where it got ugly. In one of the numerous experiment files I had produced, I was seduced by the yarn structure, which looked abandoned in a desert, which I baptised “Remnants”. C’est ici que ça s’est gâté. Dans un de mes nombreux fichiers d’essai, j’ai été séduite par la structure du brin qui semblait abandonnée dans un désert et que j’ai baptisée “Vestiges”.
extrusion.jpg vestiges.jpg
From this shell, I began to imagine a house of my dreams… here is where it’s at right now: À partir de cette coque, je me suis mise à imaginer une maison de mes rêves. Voici où ça en est:
maisonvue1.jpg vue-salon-cuisine-2501.jpg
On the ground floor would be the living room, the bathroom and the kitchen (in the extension). The nice thing with Sketchup, is that there is a banks of model, some of which I used for furnishing, but most of the general stuff is mine. Au rez-de-chaussée se trouvent le salon, la salle de bain et la cuisine dans l’extension. Ce qui est bien avec Sketcup, c’est qu’il y a toute une banque de modèles, dont je me suis servi notamment pour les meubles, mais la plus grande part du modèle général est de moi.
aires-salon.jpg atelier-debut.jpg
The second floor would be a sewing, weaving, spinning and knitting workshop. The bedrooms would be on the top floor. Would you come over for a craft’s retreat? Le premier serait un grand atelier de couture, tissage, filage et tricot. Tout en haut, il y aurait les chambres. Qu’est-ce que vous diriez de venir y faire une petite retraite d’artisanat?
Of course, this house would be situated in a forest by a lake. The outward shell would comprise solar pannels to produce clean energy. There would also be a pen and barn for alpacas, a lama and a few mohair goats… I am not telling you how many hours of sleep I’ve sacrificed to this project. Bien entendu, cette maison serait en pleine forêt au bord d’un lac. La coque comprendrait des panneaux solaires pour produire une énergie écologique. J’aurais aussi quelques alpagas, un lama et des chèvres mohair… Je ne vous dit pas combien d’heures de sommeil j’ai sacrifié à ce projet.
I’ll start the construction as soon as I win many lotery grand prizes (but since I don’t buy tickets…) Je me mets à la construction dès que j’aurai gagné plusieurs gros lots à la loto (mais comme je n’achète pas de billets…)
I already felt overwhelmed by the fact that I’ve created more quilt and weaving patterns with EQ and WeavePoint than I can realize, but still… but this is way over any probable realization, but gosh it is ever fun! Déjà que je trouvais ça essouflant d’avoir créer plus de modèles de courtepointe et de tissage dans les logiciels EQ et WeavePoint, encore que… Mais là, c’est vraiment au-delà de toute réalisation probable, mais que c’est agréable!

Humble Wednesday – Mercredi d’humilité

Wednesday is a special day for those of us participating in the UFO/WISPS Challenge 2007. On Wednesdays, we shall post about the UFOs and WISPS we have managed to finish. Ah, hum… I have nothing to declare. Le mercredi est le jour J pour les participantes du UFO/WISPS Challenge 2007 . C’est le mercredi qu’on s’est donné pour affiché les projets enfin terminés. Euh… je n’ai rien à déclarer.
But this doesn’t mean I have been iddle or that I have not gotten forward with my projects. So today, I’ll post on WISPS I aim to finish soon. Ce qui ne veut pas dire que je n’ai rien fait ou que je n’ai pas avancé dans plusieurs projets. Alors aujourd’hui je présenterai les projets actifs que je pense pouvoir finir bientôt.
Them socks! I hope I will soon be able to test the Yarn Harlot‘s claim that once you’ve worn hand knit socks, you don’t want to wear anything else. As I did my first ever “turning of the heel”, I was getting worried that despite having bought two balls of Sock It To Me yarn from Elann, it looked like I would not have enough to finish my socks. The reason for this became clear when I tried them on. I had done quite a bit of ribbing (I like to have enough to turn over snuggly), they come quite high on the leg, and I have huge feet. Les bas! J’espère sous peu pouvoir vérifier si « une fois qu’on a porté des bas tricotés main, on ne veut plus porter autre chose », dixit ze Yarn Harlot. En fermant le talon, j’ai commencé à avoir peur de manquer de laine, même si j’avais pris soin d’acheter deux balles de Sock It To Me chez Elann. Quand j’ai essayé les bas, j’ai compris pourquoi: j’ai vraiment fait beaucoup de côtes (j’aime pouvoir les retourner confortablement), les bas montent un peu trop haut, et je suis l’antithèse de la princesse aux petits pieds.
This led me to discover that a former mostly fabric store (that sold some highish end yarn) near my place had moved even closer to where I live, and become a just yarn store, both high end and more general stuff. What a delight! I bought some yarn in solid grey, but it turned out too thin for my taste. So I fished in my stash and found some other Sock It to Me yarn in another hue… and in a different pattern. So here is what it looks like at the moment: En cherchant de la laine de remplacement, j’ai découvert qu’un magasin du quartier, qui auparavant vendait surtout du tissus et de la laine un peu cher, est déménagé tout près de chez moi et est devenu un magasin de laine tout court. JOIE! J’ai acheté de la laine unie grise, mais finalement je la trouvais trop fine. J’ai fouillé dans ma cache et j’ai trouvé d’autre laine Sock It To Me, d’une autre couleur… et d’un autre motif. Voici ce que ça donne pour l’instant:
024-asockisafoot.jpg 024-deuxbas.jpg
Can you tell I am afraid of the second sock syndrome? I have been careful to always keep the second sock just one step behind the first. I kept some of the original yarn to make the toe part. Oui, j’ai peur du syndrome du deuxième bas. C’est pourquoi j’ai pris bien soin que le deuxième bas ne soit jamais plus d’une étape en arrière du premier. J’ai gardé de la laine originale pour les orteils.
Those socks caused a sweet surprising encounter. I was knitting on the subway, and at some point, a tall, twentysome, cool looking young man wearing a walkman got on. I eventually realized he was glancing at me and at the socks, so I smiled, expecting just a smile back. He did smile back, but took his walkman off and bent over to ask- These are socks you are knitting?
– Yes.
– So you have ribbing up there, and then stockinette… he hesitated.
– Yes, exactly. Do you knit?
– Yes I do! he said with a big smile. But I don’t know the stitch you are doing right now.
– Oh, this is a double knit stitch, to reinforce the heel.
I was sorry I had to get off in the middle of my explanation :-(.
I would have expected women my age and older to talk to me about my knitting, but not this young man… I guess I just lost a prejudice there :-)


Ces bas m’ont valu une charmante et surprenante rencontre. Je tricotais dans le métro lorsqu’un beau grand jeune homme dans la vingtaine, baladeur sur la tête, est entré dans le wagon. J’ai fini par m’apercevoir qu’il me jetait des coups d’oeil et regardait mon tricot. Je lui ai souri, m’attendant simplement à ce qu’il sourie aussi… ce qu’il a fait, mais en plus il a enlevé son baladeur et s’est penché pour me demander
– Vous tricotez des bas?
– Oui.
– En haut, ce sont des côtes, puis ensuite du jersey… Il a eu un moment d’hésitation.
– Tout à fait! Vous tricotez?
– Oui! Grand sourire. Mais je ne connais pas le point que vous faites là.
– C’est du tricot double pour renforcer le talon.
J’ai été désolée de devoir descendre avant de finir mon explication :-(
Je me serais attendue à ce que des femmes de mon âge ou plus vieilles m’abordent à propos du tricot, mais pas ce jeune homme… je viens de perdre un préjugé :-)


I was going on strong, spinning the yarn for my niece’s mittens. I had all my three spools ready, and went on to ply them. It turned out rather well, except it is way too thick for such small mittens. I had some single leftovers on two spools, but they were spun for plying, so they are no use. I’m gonna have to card and spin again. J’étais sur un bonne lancée à filer la laine pour les mitaines de ma nièce. J’avais filé mes trois bobines, que j’ai retordues. Ça a plutôt bien été, sauf que la laine obtenue est bien trop grosse pour de si petites mitaines. J’avais des célibataires de reste, mais filés pour être retordus, alors je n’ai pas pu les utiliser. Il faut que je me remette au cardage et au filage.
024-retors3brins.jpg 024-brebisceline.jpg
I’m still quite proud of this second try at plying. Of course, it is not all even, but it is quite decent, and VERY soft: merino and alpaca. The seller sent me a photograph of the merino ewe named Celine this wool came from.


Je suis quand même assez fière de cette deuxième tentative de retors. Ce n’est pas tout à fait égal, mais c’est tout à fait honnête et très doux : mérinos et alpaca. La vendeuse m’a envoyé la photo de la brebis Celine qui a produit cette laine.


I embarked on my second multifiber spinning to make yarn for my Mom. I am using white mohair with blue gray merino in one strand, and with green merino in the other. It’s very different from what I have done so far. Somewhere in spinning, I realized I would have to predraft more finely to get a truly fine double strand yarn. It is a bit more work, but I think it is worth it. J’ai entrepris une deuxième aventure multifibre pour un fil destiné à ma mère. Il s’agit de mohair blanc, mélangé dans un brin avec du bleu gris, et dans l’autre avec du vert. C’est très différent de ce que j’ai fait jusqu’ici. En filant, je me suis rendu compte qu’il faudra que je fasse un pré étirage plus fin pour qu’au retors, la laine demeure fine. C’est un peu plus de travail, mais je crois que ça en vaut la peine.
024-fl01.jpg 024-fl02.jpg
I’ll submit the tests to my Mom before starting “grand scale production”.


Je vais soumettre quelques tests à ma mère avant de me lancer dans la «grande production».


Another UFO I really want to get moving with, is the Mariner’s Compass quilt. The top is ready, but the psychological hurddle I have with it is having to preshrink the cotton batting. Oh well. Un autre projet en cours que j’ai à coeur de finir est la courtepointe Mariner’s Compass. Le dessus est assemblé, mais j’ai un blocage psychologique à l’idée de devoir faire rétrécir la bourre de coton. Coudonc.
I have tons of other UFOs/WISPS: two sweaters on the needles, a piece of weaving on the loom, at least 4 other quilts, the basket which I have not touched in weeks… this challenge isn’t called 2007 for nothing, I say. In the end, my guess it is more akin to the story of my life. J’ai des tonnes d’autres trucs en chantier: deux chandails tricotés, un morceau de tissage, au moins 4 autres courtepointes, le panier auquel je n’ai plus touché depuis des semaines… mais c’est pour toute l’année, ce défi des projets en cours, c’pas? J’ai même l’impression que c’est l’histoire d’une vie!
Hoping next Wednesdy will not be so humble… En espérant être moins humble mercredi prochain…