Orange and purple are back – Vive le orange et le violet

I am not a planner. I am more of the serendipitous type. I have materials, techniques, shapes or geometry I want to try, colours or textures that please me, and playing with them, I end up doing something I like. I hardly ever work with “something I want to express” or “wanting to realize what is in my mind”. Je ne fonctionne que rarement avec un plan. Je préfère laisser émerger les heureux hasards. Je joue avec des matériaux, des techniques, de la géométrie que j’ai envie d’explorer, des couleurs et des textures qui me plaisent, et je finis par obtenir quelque chose qui me plaît. Je ne cherche à peux près jamais à “exprimer quelque chose” ou à “réaliser une idée que j’ai dans la tête”.
This time however, having exchanged with my Secret Pal a bit, I had a preset idea of what I wanted to acheive: a yarn with fall colours, some of them rather bright. I also did not want to stay in too pure tones, as fall also has a darker and shady side to it. I played quite a bit with my commercialy died merino tops, and nor the colors, nor the smooth texture produced the wanted results. Cette fois-ci cependant, après avoir échangé un peu avec ma correspondante mystère, j’avais une idée de ce que je voulais faire: un fil aux couleurs d’automne, plusieurs d’entre elles très vives. Je ne voulais pas cependant qu’il n’y ait que ces couleurs vives et pures, l’automne ayant aussi un côté plus sombre. J’ai bidouillé beaucoup avec mes mèches de mérinos commerciales, mais ni les couleurs ni la texture trop douce ne donnaient l’effet recherché.
I found the needed colour touch, as well as a more interesting texture by adding bits of waste sari silk. As the sari silk was in tangles, I did some untangling. I also cut it in carding pad lenghts, since longer strands got tangled instead of running along with the shorter wool fiber. I think this has resulted in my best yarn so far :-) J’ai trouvé les éléments de couleur et de texture manquants en ajoutant des fils de soie provenant de rebuts de sari (!). Comme ces fils étaient très emmêlés, je les ai démêlés et coupés en brins de la hauteur de ma carde, les fils trop longs tendant à faire des noeuds au lieu de s’aligner avec les fibres de laine plus courtes. Je pense que ça a donné mon plus beau fil à ce jour.
026-3brins.jpg 026-cantre.jpg
I was so happy with the separate strands, which I finished late last night, that I did not dare ply them right away. I was tired, so I feared not doing a good job, as well as of being disapointed if the results were not the great ones I expected them to be (how humble!). J’étais tellement contente des brins séparés, terminés tard hier soir, que je n’ai pas osé les retordre tout de suite. J’étais fatiguée et j’avais peur à la fois de ne pas bien faire le retors, ou d’être déçue du résultat que j’anticipais déjà comme superbe (quelle modestie…).
I am quite happy to have found a simple way to keep the singles from plying between the lazy kate and my plying space: a cardboard with slits to hold the yarn. Very handy to to handle various feline and birdly interruptions. Je suis bien contente d’avoir trouvé un truc tout simple pour empêcher les célibataires de s’entortiller entre le cantre et mon espace de retors: un morceau de carton avec des fentes où insérer les fils. Très utiles aussi pour parer aux interruptions félines ou oiseuses… euh, je veux dire ornithologiques.
026-closeup.jpg 026-echeveau.jpg
Not only am I very happy of the way the colors interact ( I was unsure the very loud orange and red strand would blend in well), but the resulting yarn is really soft and cushy. And that is yet ONE MORE FO! Non seulement je suis très contente de la manière dont les couleurs se mélangent ( j’avais peur que le brin orange et rouge soit trop criard), mais le fil est de plus très doux et très moelleux. En plus, ça me fait UN AUTRE ÉLÉMENT FINI!
A question to the spinners among you: is it a technique problem of mine, or is it normal that one has to adjust the wheel tension when the spool is getting full? Une question pour les fileuses: est-il normal d’avoir à ajuster la tension du rouet quand la bobine est plus pleine, ou est-ce qu’il s’agit d’un défaut dans ma manière de faire?
My dear friend T. commented that she was surprised not to see, in my recent work, the oranges and the purple I so often use (would you have guessed I like those colors?). Well, there seems to be something about working with elements that are close to your being. Ma très chère amie T. me faisait le commentaire que dans mes travaux récent, il n’y avait plus les oranges et les violets auquels mes travaux l’avaient jusqu’ici habituée (auriez-vous deviné que ces couleurs me plaisent?). Je pense que ce fil montre qu’il y a effectivement quelque chose de particulier dans l’utilisation d’éléments qui sont proches de nous.
Advertisements

La tension s’il-vous-plaît – A Tension Please!

S’il y a une chose qu’on retient en lisant la section sur le retors de l’excellent livre The Alden Amos Big Book of Handspinning, c’est l’importance de la tension. Penny, l’une de mes fées marraines virtuelles du filage, l’autre étant Sandrine, m’avait aussi mentionné qu’il fallait que les bobines contenant le fil à être tordu soient sous tension. If there is one thing that comes across from the excellent The Alden Amos Big Book of Handspinning in the section about plying, it is the importance of tension. Penny, one of my spinning virtual fairy godmothers, the other being Sandrine, had also mentioned to me that the spools holding the yarns to be plied had to have some tension device.
D’un coup d’oeil, j’ai bien vu que mon cantre à bobines était un modèle de relaxation. Aucune tension pour lui, merci. Mais c’est dorénavant terminé. Je lui ai bricolé de petits ressorts en cuivre, avec une plaquette pour ne pas que les ressorts entrent dans le trou de la bobine, et voilà, un cantre à bobines avec tension amovible :-) It was obvious at first glance that my lazy kate was a totally laid back camper. No tension whatsoever for her. But that is over now. I fashioned small copper springs, with a small plate to keep the spring from disapearing in the spool, and there it is, a lazy kate with a removable tension device!
Deux bobines de laine sur un cantre - Two spools of woll on a lazy kate Deux écheveaux de laine verte et crème - 2 skeins of wool, green and ecru
On voit sur le cantre mes deux premières bobines au rouet. La crème est faite avec la toison de cheviot motonnée. La verte est filée à partir d’un mélange commercial de laine peignée appelé « English Wool Green Multi », acheté chez Kendig Cottage. Ce deuxième fil au rouet est beaucoup plus régulier que le premier. On the lazy kate are my two first wheel spun spools. The natural colored one is from my neppy cheviot fleece. The green one was spun from a commercially combed wool called “English Wool Green Multi” bought from Kendig Cottage. This second yarn spun at the wheel is much more even than the first.
J’ai trouvé ça un peu dommage que mon premier essai de retors se fasse sur les fins de bobines, qui étaient mieux filées que les débuts… et qu’au moment de retordre la deuxième bobine, j’utilisais le fil du début, le moins bien filé, alors que j’avais un semblant de contrôle sur le retors. Mais il n’y a vraiment pas de quoi pleurer, j’aurai des occasions de me reprendre. I was a bit sorry that for my first plied spool I was using the last and thus best spun yarn from my singles’ spools… and that when I started to have a shadow of control on plying for the second spool, I was using the least quality yarns, from the beginning of the singles’ spools. However, no shedding of tears over this: I’ll have many opportunities to do better.
Voici donc les deux écheveaux obtenus. Ça c’est bien passé au rouet, j’étais confortable et j’ai pu commencé à voir les différents éléments qui contrôlent le retors. Après avoir été si intimidée par cette technique et par le temps que ça pourrait prendre de produire les fils puis de les retordre, je suis bien contente de voir que je vais finalement bien aimer ça. Le rouet est vraiment un outil bien adapté pour filer ;-) So these are the two resulting skeins. Producing them went well, I was comfortable at the wheel and I’ve been able to get a feeling of the elements that control the plying. After having been so wary of the technique and of the work that goes into it, I am so pleased to see I will actually enjoy doing it. The spinning wheel is definitely well designed when it comes to producing yarn :-)
Overspun skein - Écheveau trop retordu Détail d’un échevau de laine avec faible retors  - Low twist wool skein detail
Moi qui aime la laine fine, ce n’est décidemment pas la laine de mes rêves. En plus, le mix de couleurs fait franchement trop Noël. Ceci dit, ça a été parfait pour apprendre. Je crois qu’elle finira en pantoufles, feutrées ou non. I prefer fine yarns, so this definitely isn’t my dream yarn. On top of that, the color mix is way too Xmassy for me. This being said, it was a perfect learning piece. It will probably end up as slippers, felted or not.