Unfinishable Objects – Objets infinissables

I’ve already told you about the dangers of Electric Quilt software. For a while, I’ve wanted to write some more about the risks entailed by using quilting or weaving design software. My experience of the last few weeks have prompted me to extend my reflexion to design software in general. Je vous ai déjà parlé des dangers du logiciel Electric Quilt. Ça fait un bout de temps que je voulais écrire davantage à propos des risques encourus par l’utilisation de logiciels de design de courtepointe ou de tissage. Mon expérience des dernières semaines me porte à étendre ma réflexion sur les logiciels de design en général.
Over the holidays, I discovered Google’s Sketchup, a 3D design software (free version of SketchUp5). I had wanted to get acquainted with this type of software for a while, having seen friends use tools of the same ilk in animation, engineering, etc. When I stumbled on a page announcing a free version of SketchUp, I thought this is it. It was described as an entry level tool for 3D desing. J’ai découvert pendant les fêtes le logiciel SketchUp de Google, un logiciel de design 3D (version gratuite de SketchUp5). Ça faisait un bout de temps que je voulais me familiariser avec ce type de logiciel, pour avoir vu des amis se servir de cette classe d’outils pour l’animation, l’ingénierie, etc. Quand je suis tombée sur une page annonçant une version gratuite de SketchUp, décrit comme une bonne introduction au design 3D, je me suis dit, ça y est!
I eventually wanted to build a model to explain how weaving on a loom works (with the heddles and the frames). I had tried to explain that to people who have no loom, but without visual aid, it is quite difficult. For the 3D design, I still started to experiment with easier stuff such as, guess what… quilt squares, what else? Je voulais éventuellement faire un modèle pour montrer comment le tissage sur métier fonctionne (avec les lisses et les cadres). J’avais en effet tenté d’expliquer à plusieurs reprises comment ça marche à des personnes qui n’ont pas de métiers, mais sans aide visuelle, c’est difficile. Pour le design 3D, j’ai tout de même commencé par expérimenter des choses plus facile, comme, devinez… des carrés de courtepointe!
que-je-te-relance.jpg palais-de-verre.jpg
True to my love of all things textile, I then went on to try and design a single strand of plied yarn, to eventually be used in my loom weaving model. Boy did I sweat on that! Eventually, my Bro who works with AutoCAD, told me spirals were one of the challenges of 3D design, especially in “cheap” programs. I since found tricks and scripts to do this type of thing, but toying around before knowing better was very instructive. Fidèle à mes amours textiles, j’ai ensuite voulu produire un modèle d’un brin de retors, à utiliser éventuellement dans mon modèle de tissage. Que j’en ai bavé. J’ai ensuite appris de mon frère, qui utilise AutoCAD, que les spirales sont parmi les choses difficiles en 3D, pour les logiciels de base à tout le moins. J’ai depuis trouvé des trucs et des scripts pour faire ce genre de chose, mais de fouiller d’abord a été très instructif.
constructionspirale.jpg 360.jpg
This is where it got ugly. In one of the numerous experiment files I had produced, I was seduced by the yarn structure, which looked abandoned in a desert, which I baptised “Remnants”. C’est ici que ça s’est gâté. Dans un de mes nombreux fichiers d’essai, j’ai été séduite par la structure du brin qui semblait abandonnée dans un désert et que j’ai baptisée “Vestiges”.
extrusion.jpg vestiges.jpg
From this shell, I began to imagine a house of my dreams… here is where it’s at right now: À partir de cette coque, je me suis mise à imaginer une maison de mes rêves. Voici où ça en est:
maisonvue1.jpg vue-salon-cuisine-2501.jpg
On the ground floor would be the living room, the bathroom and the kitchen (in the extension). The nice thing with Sketchup, is that there is a banks of model, some of which I used for furnishing, but most of the general stuff is mine. Au rez-de-chaussée se trouvent le salon, la salle de bain et la cuisine dans l’extension. Ce qui est bien avec Sketcup, c’est qu’il y a toute une banque de modèles, dont je me suis servi notamment pour les meubles, mais la plus grande part du modèle général est de moi.
aires-salon.jpg atelier-debut.jpg
The second floor would be a sewing, weaving, spinning and knitting workshop. The bedrooms would be on the top floor. Would you come over for a craft’s retreat? Le premier serait un grand atelier de couture, tissage, filage et tricot. Tout en haut, il y aurait les chambres. Qu’est-ce que vous diriez de venir y faire une petite retraite d’artisanat?
Of course, this house would be situated in a forest by a lake. The outward shell would comprise solar pannels to produce clean energy. There would also be a pen and barn for alpacas, a lama and a few mohair goats… I am not telling you how many hours of sleep I’ve sacrificed to this project. Bien entendu, cette maison serait en pleine forêt au bord d’un lac. La coque comprendrait des panneaux solaires pour produire une énergie écologique. J’aurais aussi quelques alpagas, un lama et des chèvres mohair… Je ne vous dit pas combien d’heures de sommeil j’ai sacrifié à ce projet.
I’ll start the construction as soon as I win many lotery grand prizes (but since I don’t buy tickets…) Je me mets à la construction dès que j’aurai gagné plusieurs gros lots à la loto (mais comme je n’achète pas de billets…)
I already felt overwhelmed by the fact that I’ve created more quilt and weaving patterns with EQ and WeavePoint than I can realize, but still… but this is way over any probable realization, but gosh it is ever fun! Déjà que je trouvais ça essouflant d’avoir créer plus de modèles de courtepointe et de tissage dans les logiciels EQ et WeavePoint, encore que… Mais là, c’est vraiment au-delà de toute réalisation probable, mais que c’est agréable!

Sortie de Electric Quilt 6 – DANGER – Electric Quilt 6 is Coming!

À compter du début décembre, je prévois qu’il sera tout à fait inutile que je pense à dormir. La version 6 de Electric Quilt sera à ma porte. Vous croyez que c’est juste un logiciel? Détrompez-vous: c’est une substance qui crée une dépendance inouïe. Coming december, it will be useless to think of getting any sleep. Electric Quilt 6 will be at my door. You think it’s only a piece of software? You are deluded. It is a strongly addictive substance.
Quand je songe à toutes les nuits blanches que j’ai passées avec EQ5, j’ai presque peur de ce qui va m’arriver avec EQ6. Paraît que c’est encore plus fort et comme toute bonne accro, je suis déjà en manque anticipé de EQ6. Oui, j’en tremble! When I think of all the sleepless nights I spent with EQ5, I’m almost scared of what will happen with EQ6. It’s supposed to be even stronger. Like any good addict, I already have tremors, in anticipation of my EQ6 fix.
EQ permet de faire du design de courtepointe et de blocs de courtepointe. Il permet de jouer avec les formes, les agencements de couleurs et de tissus simplement avec un clic de souris. EQ permet de tester plusieurs variations d’un même design. C’est génial pour tester des idées avant de les mettre en oeuvre. EQ helps you design quilts and quilt blocks. It lets you play with shapes, color and fabric scheme with a mere click of the mouse. You can test different versions of an idea. This is wonderful to test your design before cutting fabric.
Dit comme ça, ça semble merveilleux, non? Dans les faits, c’est la boîte de Pandore, et probablement une des plus grandes causes d’accumulation de projets en cours (comme si j’avais besoin d’un logiciel pour encourager cette tendance). J’ai sur mon ordi une cinquantaine de projets EQ5, chacun contenant en moyenne 20 variations.

Juste pour vous donner une idée, voici quelques uns de mes projets en cours, conçus avec EQ5.

Sounds marvelous, doesn’t it? In fact, this is Pandora’s box. It’s probably one of the strongest cause of UFO proliferation (as if I needed software to nurture that tendency in me). I have over 50 EQ5 projects on my computer, each of them sporting about 20 variations.

Just to give you and idea, here are a few of my UFOs designed with EQ5.

cadecafuzzeq5.jpg

cadecafuzz.jpg

Une variation sur la cabane en rondins spiralée, en ajoutant encore une petite pointe. Ça a été ma découverte de l’assemblage sur papier, dont je pense que c’est la plus belle invention depuis le pain tranché. A variation on rotated log cabin, adding yet a small triangle. It was my discovery of paper piecing, which I think is one of the cleverest trick on earth.

log-cabin-batik-eq5.jpg

batiklogcabin.jpg

Un motif de cabane en rondins, en formation losangée, avec centres multiples. A log cabin motif, on point, with multiple foci.

mariners-joyful-abundance2.JPG

abondance0005.jpg

Une exécution du compas marin et de la roue de Costa Rica, inspirée du livre Mariner’s Compass Quilts, de Judie Mathieson. Ça devait être mon cadeau de naissance à ma nièce… qui a maintenant 2 ans! De toute façon, ça aurait été trop grand pour son lit de bébé (hum). Heureusement, le dessus est terminé, il ne reste QUE le piquage. A Mariner’s Compass and Costa Rica Wheel quit, inspired by Judie Mathieson’s Mariner’s Compass Quilts book. This was intended for my niece’s birth… my niece is now 2 years old. Anyhow, it would have been to big for a crib (!). Fortunately, now the top is finished. ONLY the quilting remains to be done.

soie.jpg

symsilk.jpg

Un exercice en symétrie. C’est toujours le même bloc, parfois en mirroir. J’ai quelques rangées de faites en soie dupioni: menoume! This is an exercise in symmetry. There is really only one block in this quilt. I have a few rows done in dupioni silk: delightful!

drunkardspatheq5.jpg

drunkardspath.jpg

Même si je suis une maniaque de l’assemblage sur papier, j’ai senti le besoin de faire autre chose de temps en temps, alors j’ai commencé un chemin de l’ivrogne. Even though I am a paper piecing freak, I felt the need to do something else. Tha is how I started this Drunkard’s Path piece.
Comme vous voyez, j’ai de quoi m’occuper. J’ai au moins 6 autres projets déjà conçus en EQ5 que je voudrais réaliser de toute urgence. Et encore une dizaine que je voudrais essayer. Sans compter les idées qui viennent entretemps.

As you can see, I have enough stuff to keep me busy. There are at least 6 other projects in EQ5 that I feel must be done urgently. And a dozen others I want to give a try. ANd I keep having other ideas in the meantime.

Pour les personnes vulnérables comme moi, la sortie d’EQ6 est vraiment un événement à la fois providentiel et damnant. Je vous ai fait part de tout ceci dans l’espoir, sans doute vain, que mon expérience vous servira, et qu’elle fera en sorte que vous agissiez au meilleur de vos intérêts.

Vous ne pourrez pas dire que je ne vous ai pas prévenu

For the vulnerable such as I, the avent of EQ6 is really both providential and a lure to damnation. I’ve written all this in the faint hope that maybe my experience will serve you, and you will do what is best for you.

You can’t say I didn’t warn you.

Weaving practice with theory – Tisser la pratique à la théorie

Over a year ago, I ended up with lots of really skinny strips of batik, from evening out my fabric while cutting regular strips for a log cabin quilt. I could not bring myself to throw them away, and ended up setting them up on a cardboard box to weave them: I was really thrilled.I remembered having a Spear’s loom as a child and really enjoying it. I resorted to eBay to buy one again… only to learn, a few weeks later, that my Mom still had my childhood loomm My last “work in progress” from more than 30 years ago was still on it! Il y a un peu plus d’un an, je me suis retrouvée avec un paquet de lanières de batik très fines, obtenues en rétablissant de temps en temps le droit fil de bandes que je taillait pour une courtepointe de type “cabane en rondins”. Elles étaient bien trop belles pour que je les jette! J’ai eu l’idée de les tisser en utilisant une boîte en carton comme métier improvisé.Je me suis alors souvenu de mon plaisir, quand j’étais petite, de tisser sur un métier Spears. Je me suis garochée pour en commander un sur eBay… pour apprendre quelques semaines plus tard que ma mère avait encore celui de mon enfance, avec ma dernière pièce en cours dessus!

Pièce que j’ai tissée sur un métier Spears quand j’étais enfant - Piece I wove as a child on a Spears loom

Pièce de tissasge en fines lanières de batik - Piece woven from skinny batik strips

This is the piece I did as a child on the Spears loom.
Voici la pièce de mon enfance sur le métier Spears.

La pièce tissée avec des lanières de batik
The tiny batik strips weave.

So with two Spear looms, I started to experiment with using the heddles from both looms to make twill, instead of only plain weave. I was all excited, except that it was cumbersome to support both heddles on a frame that was made for only one. I researched looms and weaving on the Internet: I was awed by all that existed. And from direct experience with my “hybrid” Spears loom, understood why looms had castles with more than one set of heddles.

Then, being an enthusiastic Electric Quilt software user, I thought to myself… mmm… these line crossing patterns seem like perfect material for software treatment. Sure enough, I found several weaving software packages on the Internet. Since lots of them offer demo downloads, I started playing around with them.

After mucking around for awhile in the demos, I finally learned quite a bit about weaving, for instance the terms and conventions. I enjoyed it so much that I bought a second hand 36″ Artisat 4 shafts Leclerc loom.

When I got the loom, the pattern I had drafted with the software looked like this :

J’ai donc expérimenté en utilisant les lisses des deux métier sur une seule base pour faire du sergé au lieu de seulement faire du tissage de base. À mon grand plaisir, ça donnait ce que je voulais, mais le mécanisme était plutôt maladroit et difficile à utiliser, n’étant pas prévu pour ça. Je me suis mise chercher sur Internet des informations sur le tissage et les métiers. Jj’ai été éblouie de voir tout ce qu’il y a. J’ai aussi tout de suite compris, grâce mon essai maison, pourquoi les métiers avaient plusieurs cadres.

De plus, étant une mordue du logiciel Electric Quilt, je me suis dit que les patterns des croisements de fils de tissage avaient ce qu’il fallait pour être traités par l’informatique. De fait, j’ai trouvé plusieurs logiciels de tissage. Comme plusieurs d’entre eux offrent une version d’essai, j’ai commencé à jouer là-dedans.

À force de patauger dans les logiciels, j’ai fini par apprendre beaucoup de choses sur le tissage, dont je ne connaissais ni les termes, ni les conventions. Ça m’a tellement plu que je me suis acheté un métier Leclerc Artisat 36po, et 4 cadres usagé.

Voici comment le design que j’avais fait se présentait dans le logiciel :

La séquence de base du patron - The basic pattern sequence

Variante du patron avec une séquence de trame différente - Pattern variation with a different treadling

Basic pattern
The B&W top band shows in which frame each thread is threaded (1 to 4), the side one, which pedal to use for each weft yarn.

Patron de base
La bande en N&B du haut indique dans quel cadre (1 à 4) passe les fils de chaîne; celle du côté, sur quelle pédale appuyer pour chaque fil de trame.

Patron avec le même enfilage, mais avec une marchure (la séquence de pédales qui lèvent les cadres) différente.

Pattern with the same threading, but different threadling (the pedals sequence).

The next two pictures are fabric preview screenshots produced by AVL’s WeavewPoint 6 software distributed in North America by AVL Looms. I was really thrilled with the almost jackard like effect and looking forward to the delicate pattern and texture of the real thing.

Les deux prochaines images sont des captures d’écran du logiciel de tissage WeavePoint 6, distribué en Amérique du Nord par AVL Looms, donnant un aperçu de l’apparence du tissu. L’effet presque jaquard et le motif délicat m’emballaient et j’avais hâte de voir ce que ça donnerait une fois tissé!

Software rendering of the fabric according to pattern - Apparence du tissu selon le patron élaboré avec le logiciel

Vue du tissus sur une plus grande échelle (produite par le logiciel ) - Zoom out view of the fabic in the software

BUT… You have to remember I had been learning all this by myself. I went to the only fabric store I could find in Montreal that sold yarn for weavers. There were tons and tons of yarn cone in there, and I had no idea what to choose. I asked the lady for help, saying I was just learning how to weave.She said- It depends on what you are going to do. Surely your weaving teacher has given you some directives about this?For reasons I have yet to understand (I am not sure I want to), I was unable to tell her I was learning on my own:- Oh, she’s been rather vague about it.
– Who is your teacher?
– Mrs (I gave a fictitious name, for crying out loud).
– Oh. I don’t know her. Often teachers come here with their classes and I know most of them. Where are you taking classes?
– It’s in a small community center, with people from the neighborhood. She weaves and does volunteer teaching.

I wanted to kick myself! I ended up buying a whole lot of stuff with colors I liked, and she geared toward larger yarns for a first project.

Bon. Il faut se rappeler que je suis entrain d’apprendre tout ça “sur le tas”. Je suis allée au seul magasin qui vende du fil à tisser que j’ai pu trouver à Montréal. Il y avait des tonnes de cônes de fils, et je ne savait pas quoi choisir. J’ai dit à la vendeuse que j’apprenais à tisser et que j’avais besoin d’aide. Elle m’a dit

– Ça dépend de ce que vous allez faire. Votre professeur de tissage vous a sûrement donné des indications?

Pour des raisons qui me sont encore obscures (et c’est probablement mieux ainsi), j’ai été incapable de lui dire que j’apprenait par moi-même:

– Elle ne nous a rien dit de bien précis (oui, j’ai dit ça).
– Comment s’appelle votre professeur?
– Madame (j’ai donné un nom ficitif, idiote que je suis!).
– Ah? Je ne la connais pas. Souvent les profs viennent ici avec leur classe et je les connaît presque tous. Où prenez-vous vos cours?
– Dans un petit centre communautaire du quartier. La prof est une dame qui tisse et qui y donne des cours bénévolement.

J’aurais voulu disparaître entre les rangées de fils… J’ai fini par acheter plein de fils de couleurs qui me plaisaient. La vendeuse m’a conseillée des fils relativement gros, pour mon projet de débutante.

Suite en français

Premier échantillon sur le métier 4 cadres (2005) - First sample on the 4 shaft loom (2005)

After a cumbersome first process of dressing the loom (fortunately, I like untangling yarn… I’m weird that way, I know), this is what came of this first experiment. It is about 18 inches wide and 5 feet long. The beginning was the white bottom part, where I wove the pattern “straight”. But the pattern looked crushed, of flat. So I decided to use thicker yarns, and to weave a shot of basic weave in a smaller yarn, between each pattern weave: was I ever proud to learn later on that this is standard procedure for that type of pattern!

Below, is a closeup of the last part I weaved, which I think is not so bad. ANd yet another closeup of a small patch where I experimented with the “persian rug” type of knot. This small ruglike (2.5 by 3.5 inches) piece probably took as much time to do as weaving 10 inches of the rest. But does it ever feel nice.

So this was my first sample. I’m quite proud of it. It does not have the delicate jacquard quality I had envisioned, but I learned a lot!

Après avoir plutôt maladroitement enfilé le métier (une chance que j’aime défaire des noeuds… c’est bizarre, mais c’est comme ça. Je tiendrais ça de ma grand-mère, paraît-il), voici le résultat de cette aventure. La pièce mesure environ 40 par 150 centimètres. Au début, dans la partie blanche du bas, je trouvait que le motif était trop écrasé. J’ai donc décidé d’utiliser un fil plus gros pour la marchure du patron, et de tissé un rang de tissage de base avec un fil plus fin entre chaque marchure. J’ai été très fière de découvrir plus tard que c’est une méthode standard pour ce type de patron!

En dessous, le premier gros plan montre ce que j’ai tissé en dernier. Le deuxième, c’est mon expérimentation avec la technique de noeud à tapis, style persan (environ 7 par 10 cm). Ça m’a pris autant de temps faire la section tapis que tisser 25 cm de tissage ordinaire. Le résultat est cependant très agréable.

Voilà donc mon premier échantillon et j’en suis pas mal fière. Il n’a pas la délicatesse ou le style jacquard que je désirait, mais j’en ai appris des choses!

Fin de l’échantillon - End of the sample Échantillon de technique de tapis oriental - Oriental rug technique sample

Yes, I am working on my edges, no, I am not much into hemming ;-)

Oui, je travaille sur mes lisières, et non, je ne suis pas très forte sur les ourlets ;-)