La tension s’il-vous-plaît – A Tension Please!

S’il y a une chose qu’on retient en lisant la section sur le retors de l’excellent livre The Alden Amos Big Book of Handspinning, c’est l’importance de la tension. Penny, l’une de mes fées marraines virtuelles du filage, l’autre étant Sandrine, m’avait aussi mentionné qu’il fallait que les bobines contenant le fil à être tordu soient sous tension. If there is one thing that comes across from the excellent The Alden Amos Big Book of Handspinning in the section about plying, it is the importance of tension. Penny, one of my spinning virtual fairy godmothers, the other being Sandrine, had also mentioned to me that the spools holding the yarns to be plied had to have some tension device.
D’un coup d’oeil, j’ai bien vu que mon cantre à bobines était un modèle de relaxation. Aucune tension pour lui, merci. Mais c’est dorénavant terminé. Je lui ai bricolé de petits ressorts en cuivre, avec une plaquette pour ne pas que les ressorts entrent dans le trou de la bobine, et voilà, un cantre à bobines avec tension amovible :-) It was obvious at first glance that my lazy kate was a totally laid back camper. No tension whatsoever for her. But that is over now. I fashioned small copper springs, with a small plate to keep the spring from disapearing in the spool, and there it is, a lazy kate with a removable tension device!
Deux bobines de laine sur un cantre - Two spools of woll on a lazy kate Deux écheveaux de laine verte et crème - 2 skeins of wool, green and ecru
On voit sur le cantre mes deux premières bobines au rouet. La crème est faite avec la toison de cheviot motonnée. La verte est filée à partir d’un mélange commercial de laine peignée appelé « English Wool Green Multi », acheté chez Kendig Cottage. Ce deuxième fil au rouet est beaucoup plus régulier que le premier. On the lazy kate are my two first wheel spun spools. The natural colored one is from my neppy cheviot fleece. The green one was spun from a commercially combed wool called “English Wool Green Multi” bought from Kendig Cottage. This second yarn spun at the wheel is much more even than the first.
J’ai trouvé ça un peu dommage que mon premier essai de retors se fasse sur les fins de bobines, qui étaient mieux filées que les débuts… et qu’au moment de retordre la deuxième bobine, j’utilisais le fil du début, le moins bien filé, alors que j’avais un semblant de contrôle sur le retors. Mais il n’y a vraiment pas de quoi pleurer, j’aurai des occasions de me reprendre. I was a bit sorry that for my first plied spool I was using the last and thus best spun yarn from my singles’ spools… and that when I started to have a shadow of control on plying for the second spool, I was using the least quality yarns, from the beginning of the singles’ spools. However, no shedding of tears over this: I’ll have many opportunities to do better.
Voici donc les deux écheveaux obtenus. Ça c’est bien passé au rouet, j’étais confortable et j’ai pu commencé à voir les différents éléments qui contrôlent le retors. Après avoir été si intimidée par cette technique et par le temps que ça pourrait prendre de produire les fils puis de les retordre, je suis bien contente de voir que je vais finalement bien aimer ça. Le rouet est vraiment un outil bien adapté pour filer ;-) So these are the two resulting skeins. Producing them went well, I was comfortable at the wheel and I’ve been able to get a feeling of the elements that control the plying. After having been so wary of the technique and of the work that goes into it, I am so pleased to see I will actually enjoy doing it. The spinning wheel is definitely well designed when it comes to producing yarn :-)
Overspun skein - Écheveau trop retordu Détail d’un échevau de laine avec faible retors  - Low twist wool skein detail
Moi qui aime la laine fine, ce n’est décidemment pas la laine de mes rêves. En plus, le mix de couleurs fait franchement trop Noël. Ceci dit, ça a été parfait pour apprendre. Je crois qu’elle finira en pantoufles, feutrées ou non. I prefer fine yarns, so this definitely isn’t my dream yarn. On top of that, the color mix is way too Xmassy for me. This being said, it was a perfect learning piece. It will probably end up as slippers, felted or not.
Advertisements

The Art of Knitting – Tellier-Loumagne – Mailles : les mouvements du fil

When this post appears, l’ll be in Iqaluit! I took advantage of the delayed posting feature, so even I can get a surprise on my blog… I am easily amused ;-) Au moment de la publication de ce billet, je serai à Iqaluit! J’ai utilisé la publication différée afin que moi-même je puisse être surprise par mon blog… un rien m’amuse ;-)
Mailles - Françoise Tellier Loumagne
There is a knitting book which I feel does not get in North America a 10th the attention it deserves. It is “The Art of Knitting – Inspirational stitches, textures and surfaces” by Françoise Tellier-Loumagne. It is not a technique nor a pattern book. Instead, the author explores diverse textures that can be created by relatively simple stitches. She offers luscious photographs of how knitting can reflect and be enriched by diverses motives found in nature. Il y a un livre de tricot qui, je trouve, ne connaît pas en Amérique du Nord le 10ème de la popularité qu’il devrait avoir. Il s’agit du livre «Mailles – Les mouvements du fil» de Françoise Tellier-Loumagne. Il ne s’agit pas d’un livre de technique ou de patrons. L’auteur y explore plutôt les textures qui peuvent être créée à partir de points de tricot relativement simples. Elle propose de sublimes photographies montrant comment le tricot peut refléter et s’enrichir de divers motifs trouvés dans la nature.
To get an idea of the book, take a peak at the Web site where the author also presents a book created in the same spirit but concerning embroidery. On peut se faire une idée du livre en visitant son site web, où l’auteur présente aussi un autre livre dans le même esprit, mais portant sur la broderie.
Mailles - Françoise Tellier Loumagne
The book is an invitation to develop our perceptions of the textures that can be obtained by playing with tension, yanrs, color and structure in knitting. Each page is a true feast for the eyes and “imagination provoking”. Le livre est une invitation à développer notre regard quant aux textures qu’on peut obtenir avec le tricot en jouant avec la tension, les fils, les coloris, les structures. Chaque page est une véritable fête pour les yeux et provoque l’imaginaire.
The book presents two big sections. The first section deals with 4 general notions, namely textiles, regular stitch and yarn over, materials and yarns. The second section has 17 sections each of which deals with a different types of stitches. Le livre comporte deux grandes sections. La première, «Notions générales» contient quatre chapitres sur les textiles, les mailles cueillies et jetées, les matières et les fils. La deuxième section «Les mouvements du fil en mailles cueillies» compte 17 chapitres portant chacun sur un type de maille.
Mailles - Françoise Tellier Loumagne
When I received the book, I was spellbound. I immediately thought my Mom had to see, no, HAVE this book. That we could not have shared custody over it. So I immediately went and oredered her a copy. It is that kind of book. Quand je l’ai reçu, j’ai été envoûtée. J’ai pensé tout de suite qu’il fallait absolument que ma mère voit, non, AIT ce livre. Que je ne pouvais pas l’avoir en garde partagée avec elle. Je suis immédiatement allée lui en commander un. C’est ce genre de livre.
This is not a stitcht dictionnary. Some principles and basic structures are presented in a very sober fashion, to be illustrated in breathtaking renditions.If you are wondering what present to offer to a knitter or fiber lover, search no more: this book is a gem. Mailles - Françoise Tellier-Loumagne
Il ne s’agit ni d’un dictionnaire de points. Certains principes et structures de base sont présentés de manière dépouillée, et des exemples à faire rêver sont ensuite offerts à partir de ces bases.Si vous vous demandez quel cadeau offrir à une tricoteuse ou une amoureuse des fibres, ne vous posez plus de questions: ce livre est un trésor!
The book is easy to find in various online bookstores. Among others, it is sold by Amazon in Canada, in France, in Great Brittain and in the USA. Elann also sells it in Canada. Le livre est facile à trouver dans plusieurs librairies en ligne. Il est vendu, entre autres, par Amazon au Canada, en France, en Grande-Bretagne, aux États-Unis. Elann aussi le vend au Canada.

Apprivoisement du rouet – Getting Comfy with the Spinning Wheel

Enfin je me suis mise au rouet. J’avais fait des essais, mais j’étais effarouchée par la pédale que je ne contrôlais pas, d’avoir à étirer en même temps que je pédalais, par comment le rouet semblait vouloir avaler mon fil… trop de choses à coordonner en même temps dans le but d’obtenir un fil digne de ce nom. Comparativement à la qualité de fil et au plaisir que j’avais à filer au fuseau, c’était pitoyable. Finally, I seriously tried my wheel. I had tried before but got skittish by the treadle I could not control very well, by having to draft at the same time I was treadling, by how the wheel seemed intent on swallowing my yarn… too many things to coordinate at the same time, while wanting to produce a decent yarn. It was no match for the quality of yarn and fun I got spinning on my spindles.
Sur le rouet, il fallait constamment que j’arrête parce que j’étais en retard dans l’étirage, la pédale faisait des “tac” et si je ralentissais trop, elle partait parfois dans la direction inverse. Il fallait constamment que je réenfile… bref, j’étais loin de l’activité relaxante et doucement rythmée que je recherchais. On the wheel, I constantly had to stop because I was behind with the drafting, the treadle would go “tack” and would go in reverse if I slowed up too much or forgot it. I had to rethread all the time… anything but the relaxingly rhythmic activity I was looking for.
Cette fois, j’ai choisi l’approche confort. Aucune attente par rapport à la qualité du fil. Mon seul but a été de trouver le confort dans la coordination du pédalage et de l’étirage. This time I chose the comfort approach. No demands regarding quality of thread. My unique goal was to find my comfort zone while treadling and drafting in a coordinate fashion.
J’ai utilisé ma laine de cheviot avec mottons, de sorte que je n’aurais pas de peine que le fil soit de mauvaise qualité. J’ai ajusté la tension au plus bas pour ne pas que le rouet tente d’avaler le fil. Je me suis pratiquée à pédaler le plus lentement possible. I used my neppy cheviot fleece, so ending up with poor yarn would not make me feel too bad. I adjusted the wheel tension really low so the thread would not be swallowed by the wheel. Then I went on to practice treadling as slow as possible.
Enfin, j’ai commencé à filer. La tension était effectivement assez basse et mon coup de pédale assez lent pour que j’aie le temps d’étirer sans que le fil menace de casser ou d’être avalé par le rouet. Finally, I started spinning. The tension was indeed low enough and my treadling slow enough for me to have time drafting without the yarn threatening to snap or be swallowed by the wheel.
Après quelques minutes à m’habituer au rythme, j’ai commencé à être capable de voir ce qui se passait à divers endroits :

  • comment jouer avec la distance entre le rouet et la main qui tient le fil ;
  • comment avoir plus de contrôle sur la zone d’étirage ;
  • comment tordre plus ou moins le fil en alimentant plus ou moins vite le rouet ;
  • la position optimale de mon pied sur la pédale pour éviter les “tac”.

J’ai même parfois réussi à corriger la torsion par la vitesse d’alimentation.

After a few minutes of getting used to that rythm, I started being able to see what was happening at various points of the process:

  • how to play with the distance between the wheel and the hand holding the thread;
  • how to have more control on the drafting zone;
  • how to adjust the spin by feeding the wheel faster or slower;
  • the best foot position on the treadle to avoid the “tack” noises.

I was even sometimes able to correct the spin with the feeding speed;

J’ai fini par me rendre compte qu’il m’arrivait de me concentrer sur l’étirage sans plus me soucier de l’alimentation ou de ma vitesse de pédalage. Et je me suis rendu compte que je souriais. I got to the point when, at times, I’d concentrate on drafting without concerning myself with feeding the wheel of treadling speed. I also noticed I was grinning.
Même si il y a des portions de fil qui sont assez régulières, le fil produit n’est pas de grande qualité. Je n’aurai donc aucun scrupule à l’utiliser pour des expérimentations de teinture ou de retors. Je sens enfin que maintenant que je suis à l’aise avec le rouet, ce n’est qu’un question de temps et de pratique pour que j’arrive à produire des trucs acceptables. Even if I eventualy managed to get some even lenghts, the resulting yarn is of rather poor quality. I will have no qualms using it for dying or plying experiments. But now that I feel at ease with the wheel, I know it is simply a question of time and practice before I am able to produce acceptable results.
Ecru wool on the bobin of a spinning wheel - Laine écrue sur la bobine d'un rouet
Je suis surprise de la quantité de fil qui tient sur une bobine. Aussi, c’est bien plus rapdie de filer au rouet qu’au fuseau. L’idée de filer trois fois la longueur de fil voulue pour faire un retors n’est plus aussi intimidante qu’au fuseau. Même chose pour ce qui est du filer du fil à tisser. Je retire ce que j’ai dis, à savoir qu’il fallait être un peu fou ou excessif pour filer le fil à tisser. Il faut simplement être en amour avec le filage… c’est mon cas :-) I am surprised at the quantity of yarn a bobin can hold. Also, it is much faster to spin on the wheel than on the spindle. The idea of spinning 3 times the desired lenght of yarn for plying is not as daunting. Same thing with spinning to weave. I take back what I said, that people who spun for weaving had to be a tad nut or excessive. You really just have to be in love with spinning. Which is easy for me :-)

Warp Painting Steep Learning Experience – Dur apprentissage la peinture sur chaîne

I am fascinated with Ikat weaving. For those who don’t know Ikat, it consists in dying parts of the warp and/or weft yarns in different colors (along the single yarns). By planning where the different colors will intersect, one can thus design motifs. The term ikat is the malaysian term by which this technique is widely knowned. It is also known as kasuri or gasuri, from the japanese language. La technique de tissage ikat me fascine. Pour ceux qui ne connaissent pas, il s’agit de teindre des portions des fils de chaîne et de trames avec des couleurs différentes. En prévoyant où les portions de diverses couleurs vont se croiser, il est possible de produire des motifs. Le terme ikat par lequel cette technique est la plus connue, est issu du malais. On dira auss kasuri ou gasuri, qui viennent du japonais.
Many cultures have ikat types of weaving techniques:

Plusieurs cultures, surtout asisatiques, font du tissage de type ikat :

Ikat being quite difficult and labour intensive, I resolved for a simpler technique that can somewhat resemble it: warp painting. Comme l’Ikat est très exigeant, je me suis rabattue pour l’instant sur une technique plus simple, qui peut le rappeler un peu : peindre la chaîne.
Again, I took advantage of the already dressed cotton warp, and started by painting maple leaves in a dark pink on all the warp threads, with neopaque acrylic. The idea here for me was to see how much detail I could go into. It was a bit difficult getting the paint to sink into the thread, I probably should have diluted it a bit, but did not think of it at the time.
The paint actually caked a bit.
J’ai encore profité de la chaîne de coton déjà montée et j’ai commencé par peindre des feuilles d’érable en rose foncé sur tous les fils de chaîne avec de l’acrilyque neopaque. Je voulais voir quel degré de détail je pouvais atteindre. C’était un peut difficile de saturer les fils. J’aurais probablement dû diluer ma couleur mais je n’y ai pas pensé sur le moment. C’est dommage parce que ça a donné quelques pâtés.
When it was dry, I lifted half the threads, and proceeded to paint green leaves, some of them separate from the maples leaves, some with a bit of overlap. The color went on much more easily this time. Maybe the warp tension was better? Or is it because I was sticking my tongue out as I painted? Après séchage, j’ai ensuite soulevé la moitié des fils, et j’ai peint des feuilles vertes, la plupart séparée des feuilles d’érables, d’autres en superposition partielle. La couleur s’appliquait cette fois nettement mieux. Peut-être la tension de la chaîne était-elle meilleure ? À moins que ce soit parce que je tirais la langue en peignant ?
Finally, when the green was dry, I lifted the other half of the warp threads, and painted round purple leaves, without too much attention to whether they overlapped or not with the other… so much for composition. Enfin, après séchage du vert, j’ai soulevé l’autre moitié des fils de chaîne, et j’ai peint des feuilles violettes rondes, sans trop prendre garder à leur superposition par rapport aux autres… négligence au plan de la composition, je sais.
Les feuilles d'érable peintes sur tous les fils - Maple leaves painted on all warp threads Feuilles vertes peintes sur la moitié des fils de chaîne - Green leaves painted on half the warp threads Feuilles violettes peintes sur la moitié des fils de chaîne - Purple leaves painted on half the warp threads
Les feuilles d’érable peintes sur tous les fils – Maple leaves painted on all warp threads Feuilles vertes peintes sur la moitié des fils de chaîne – Green leaves painted on half the warp threads Feuilles violettes peintes sur l’autre moitié des fils de chaîne – Purple leaves painted on the other half the warp threads
Then it was on to weaving. I started with a plain weave in white at the bottom. It was just pitiful. The shapes hardly showed, and in very uneven dabs at that. Au tissage maintenant. J’ai commencé avec un tissage de base, en blanc: lamentable. Les formes apparaissaient à peines, en particules inégales en plus.
I decided to try with another color, using twill (2/2), as it would let more of the warp show at the time. Maybe not quite as pitiful. J’ai décidé d’essayer une autre couleur, et de faire du sergé (2/2) pour que la trame apparaisse en plus grands segments. Peut-être un peu moins pire.
I then went on to try with wefts of the other colors, purple (too dark) and green (hum…), still in 2/2 twill. There was some problem with the weaving as the caked red would catch the weft and not let it settle without my wrestling with it. I finally tried 3/1 twill with a finer thread. It might be a tad better. J’ai poursuivi en utilissant des trames violette (trop foncée) et verte (bof), toujours en sergé 2/2. J’ai eu des problèmes à tisser parce que les pâtés de peinture rouge empêchaient la trame de se placer normalement et j’ai dû me battre avec. Enfin, j’ai essayé un sergé 3/1 avec un fil plus fin. Un brin d’amélioration.
The painted shapes appear blurry. They actually look more like stains then anything else. Les formes peintes ne sont pas très nettes. En fait, on dirait plutôt des taches.
Blurry leaf shapes that look like stains on a piece of weaving - Formes confuses de feuilles, ressemblant plus à des taches sur une pièce de tissage Blurry leaf shapes that look like stains on a piece of weaving - Formes confuses de feuilles, ressemblant plus à des taches sur une pièce de tissage Gros-plan d'une section de l'exerice en chaîne peinte - Close-up of part of the warp painting exercise
Résultat final… ouch ! – Final result… ouch! L’envers n’est pas mieux, mais au moins il n’est pas pire !
The back is not better, but at least it is not worse!
Gros-plan d’une section de l’exerice en chaîne peinte – Close-up of part of the warp painting exercise
As you can see, I am far from Ikat… but boy did I learn a lot! Le moins qu’on puisse dire, c’est que je suis encore loin du Ikat. Mais qu’est-ce que j’en ai appris des choses!
Lessons learned in this experiment:

  • color with something more inklike than paintlike;
  • put maximal tension on the warp when painting;
  • for now anyway, restrict myself to abstract shapes;
  • choose colors better;
  • keep superposition on alternate warp for later;
  • playing with different twill ratios leeds to diffent colors mixes;
  • playing with the size of weft thread can put the warp painting more or less in focus.
Leçons apprises dans cet exercice :

  • faire en sorte que la peinture soit plus liquide ;
  • tendre la chaîne au max avant de peindre ;
  • pour l’instant du moins, rester dans l’abstrait ;
  • mieux choisir mes couleurs ;
  • attendre pour les jeux sur chaînes alternatives ;
  • les ratios de sergé influencent les couleurs ;
  • jouer avec les épaisseurs des fils de trames pour varier la prédominance de la chaîne.
Dec. 10th – After reading the Earth Guild’s Instruction sheet on warp painting:

  • put a plastic covered board under the warp when painting, with a copy of the design under the plastic sheet : brilliant!
10 déc. – Selon les instructions de la Earth’s Guild :

  • mettre une planche avec un plastique sous la chaîne, avec une copie du design sous le plastique : génial!
Things to try next time:

  • try a weft color completely different from the painted shapes;
  • use a finer warp.
Choses à essayer la prochaîne fois :

  • utiliser une couleur de trame différente des couleurs peintes ;
  • utiliser un fil de chaîne plus fin.
After reading this, I hope that those of my friends who seem to think I am infused with unwavering craft maestria will finally beleive me when I say I screw up sometimes! ;-) J’espère qu’après avoir lu ceci, celles de mes amies qui croient que j’ai une maîtrise sans failles du bricolage vont enfin me croire quand je dis que je me plante d’aplomb de temps en temps ;-)

Chronique des outils maison I – Homemade tools chronicles I

L’ingéniosité et la beauté des outils qui servent à filer, à tisser, à coudre me plaisent énormément. Plus j’examine ces outils, plus je vois les siècles de réflexion et de raffinement qu’ils contiennent. De voir comment fonction, amour du travail bienfait et souvent souci esthétique sont amalgamés dans ces outils m’émeut profondément. J’ai décidément un faible pour les « beaux outils » et je regrette de ne pas être assez riche pour ne pas toujours pouvoir me les procurer. I tremendously appreciate the intelligence and the beauty of spinning, weaving and sewing tools. The more I look at these tools, the more I see the centuries of pondering and refinement they embody. To see how function, love of work well done and often esthetic concerns meld into these tools touches me deeply. I definitely have a soft spot for “beautiful tools” and sometimes regret not being rich enough to afford those I covet the most.
Ceci dit, j’ai aussi une passion pour la débrouillardise, et la capacité d’arriver à ses fins de manière moins conventionnelle. Toutes ces techniques de filage, de tissage, de couture, existaient bien avant qu’on puisse acheter l’équipement pour les pratiquer. Dans plusieurs pays, c’est pratique courante que les artisans fabriquent leur propre équipement. This being said, I also have a passion for resourcefulness, and the capacity to get what I want from less conventional means. All those spinning, weaving and sewing techniques existed way before one could buy the equipment to perform them. In many countries, it is common place for crafts people to make their own equipment.
Je débute donc ici une chronique « d’outils maison », qui peuvent dépanner ou bien carrément remplacer les outils achetés. This is why I wish to start here a “home tools” chronicle, to present tools that can be used in a pinch or actually replace bought tools.
Quand j’ai commencé à tisser, je remplissais à la main les bobines de fil pour la navette. C’était un peu long, mais je trouvais que les bobineuses coûtent un peu cher. Puis je me suis dis que je devrais pouvoir en faire une. J’ai donc acheté une mixette manuelle pas chère (dans un « Dollorama ») que j’ai modifiée pour pouvoir enfiler une bobine dessus, les montants coupés du batteur servant de ressort pour tenir la bobine. When I started weaving, I would wind the bobins for my shuttle by hand. It was a bit time consuming, but I thought bobin winders were a bit too expensive. Then I figured I should be able to make one. I bought a cheap manual batter mixer from a Dollar Store and modified it to be able to stick a weaving bobin on it. The cut segments of the beater served as springs to hold the bobin.
Hand mixer with modified beater - Mixette manuelle avec batteur modifié Le résultat n’a pas été concluant. L’engrenage s’est mis à avoir des ratés, le montant se désenlignait et tournait à des angles ridicules, et de plus la tension était pour le moins variable. La mixette n’était vraiment pas assez solide et nécessitait que les deux batteurs soient balancés pour bien tourner.
The results were not too good. The gear would catch, the spoke wobbled wildly and the thread tension was variable, to say the least. This mixer was not sturdy enough and dependend on having two balanced beaters to turn.
J’ai donc cherché plutôt une vieille perceuse à manivelle, dont le mécanisme était plus approprié à mes fins. J’ai enlevé la mèche que j’ai remplacée par un filetage sur lequel je peut mettre une bobine. Puis, j’ai monté un système de tension dans une section d’étagère à côté de mon métier. Tous les oeillets et élastiques ne sont pas nécessaires pour tous les types de fils, mais jusqu’ici, je n’ai pas été prise au dépourvu… sauf par des pattes de velours. So I looked for an old crank style drill, with a rotary system that would fit my purpose. I took off the bit head device and replaced it with a bolt on which I can put a bobin. Then, I set up a tension device inside a cabinet next to my loom. All the hooks, elastics and springs are not required for all types of yarn, but so far, I’ve never been defeated with this set-up… except by velvety paws…
Système de tension de fil fait d'oeillets fixés dans la paroi d'une étagère - Tension systeme made of hooks inside a cabinet Manual hand drill transformed in bobin winder - Perceuse à manivelle transformée en bobineuse
Ça fonctionne tout à fait bien, et c’est bien plus rapide qu’à la main ! It works perfectly well, and is much quicker than by hand!
Je ne suis pas la seule, évidemment, à bricoler des outils maison. Je vous invite tout spécialement à voir le rouet maison réalisé par « WoolyWorm » sur Spinning a Yarn dans son article si bien intitulé « I am so darn clever ». Of course, I am not the only one to dab in homemade tools. I invite you to see the homemade spinning wheel devised by WoolyWorm on Spinning a Yarn in the so aptly titled post “I am so darn clever
Si vous avez vous aussi bricolé des outils maison, faites-moi signe: ça m’intéresse énormément ! If you too have crafted home made tool, please tell me: I am very interested in knowing about it!

My Needles are Pointing North! – Mes aiguilles pointent vers le nord!

This is not a crafts related post, but I am so excited, I have to write about it: next week, I will be going to Iqaluit, Nunavut (A-6), for a few days! We’ll be exploring the possibilities to set up online services/activities for various groups with L’Association des Francophones du Nunavut. Ceci n’a rien à voir avec les plaisirs textiles, mais je suis tellement contente qu’il faut que je l’écrive: la semaine prochaine je vais à Iqaluit au Nunavut (A-6) pour quelques jours! Il s’agit d’explorer la possibilité de monter des services/activités en ligne pour divers groupes avec l’Association des Francophones du Nunavut.
I know lots of people dream of spending their last years somewhere hot, but since I don’t fare very well in the heat, mine is to move up North. Alors que plein de gens espèrent “finir leurs jours dans le sud”, moi qui ne supporte pas bien la chaleur, je rêve de finir les miens dans le grand nord.
As far as my final years are concerned, I would consider the more southern regions of the Northwest Territories, Yukon or Nunavut, because I think in the long run I would miss seeing trees in Iqaluit. But for shorter stays, Iqaluit will be a part of my Northern Dreams come true! Pour mes vieux jours, je serais plus encline à m’installer dans les parties plus australes des Territoires du Nord-Ouest, du Yukon ou du Nunavut, car je crois qu’à la hauteur de Iqaluit, je m’ennuierais trop des arbres à la longue. Mais Iqaluit est vraiment un endroit que je rêve de connaître!
The only thing for this particular trip is that I’ll be there when the days are at their shortest, and I’ll be having wall to wall meetings, so I might not see much. Still, I’ll be there, meet the people. YIPPPPYYY :-) Pour ce voyage-ci, c’est un peu dommage parce que les jours seront très courts et que je serai tout le temps en réunion, alors je ne verrai pas grand chose. Tout de même, je serai sur place et je rencontrerai les gens qui vivent là-bas. YÉÉÉÉÉÉ :-)
A Guide to Iqaluit, Nunavut, Canada Palmarès des activités à faire à Iqaluit

Enfin, je suis retorse! – In the end, I plied…

Depuis que j’ai commencé à filer, je n’ai pas tenté de faire de retors. Pour une raison qui m’échappe, ça m’intimide, moi qui habituellement saute à pied joints sur les nouvelles techniques qui me tombent entre les mains (le confort… ouch!). Quelques échanges avec Sandrine (MERCI Sandrine!) m’ont cependant donné un brin (trois en fait) d’audace, et j’ai tenté le retors navajo avec l’échantillon de mérinos, et celui de mérinos et alpaga que j’ai filés aujourd’hui. Since I’ve started spinning, I never once attempted to ply. For a reason that evades me, I am intimidated. I tend to be bold and fearless with new techniques, but not so with plying. Sandrine wrote me a message with just the right twist to make me go ahead and try (THANK YOU Sandrine!). I experimented with navajo plying on the merino, and the merino and alpaga I spun today.
J’ai fait le premier essai avec le fil de mérinos. Je pensais avoir donné assez de torsion, mais ça aurait été plus approprié pour deux brins. Pour le mérinos/alpaga, je n’ai plus lésiné et j’ai tordu presqu’au point de surtorsion. The first one was done with the merino. I thought I had put in enough twist, but finally it would have been more suitable for a two-ply. For the merino-alpaca, I did not hesitate and spun almost to the point of overspinning.
Deux échantillons de retors, l'un plus serré et égal - Two plying samples, one tighter and more even than the other Détail d'une laine trois brins - Detail of 3-ply yarn
Le fil gris inégal est plus doux au toucher que le fil brun mieux retordu. Je me demande si je peux trouver le moyen de faire un fil bien retordu qui soit doux. Je ne peux pas croire que la rudesse vienne de l’alpaga que j’ai ajouté au mérinos pour obtenir un ton plus brun pour les mitaines de ma nièce. Peut-être qu’avec une torsion intermédiaire entre les deux échantillons ça serait plus à mon goût. The uneven grey yarn is softer than the better plied brown yarn. I wonder if I could find a way to make a better plied yarn that would be as soft. I can’t believe that it is the alpaca I added that makes the yarn less soft. I added the alpaga because I wanted a browner hue for my niece’s mittens. Maybe a middle ground between the two levels of twist would do the trick.
Laine en loupes rappelant le piquage libre - Loopy yarn that looks like quilt stippling
Le fil gris, pourtant moins tordu, se dispose de lui-même en boucles. Puis-je me justifier candidement en disant que c’est à cause de mes antécédants de piqueuse? Ça ressemble à une piqure libre pour courtepointe… hmmm… non, ça ne marche pas. Though less plied, the grey yarn loops naturally over itself. Can I try to justify this by saying it comes from my quilting background? It does look like some free-motion machine quilting… hmmm. I did not think so.
J’ai filé les fils au fuseau et fait le retors à la main. Je ne me suis toujours pas aventurée beaucoup sur mon rouet. Pourquoi suis-je ainsi intimidée par les techniques de filage? Mais pour le rouet, je pense que l’hésitation vient en partie d’une intuition que quand je vais m’y mettre, je ne voudrai plus m’arrêter! I spun the yarn on a spindle and did the plying by hand. I still did not get bold enough to venture this on the wheel. What is it about spinning that makes me so shy? However, for the wheel, I think part of holding back comes from a feeling that when I do get on it, I will not be able to stop!