Unfinishable Objects – Objets infinissables

I’ve already told you about the dangers of Electric Quilt software. For a while, I’ve wanted to write some more about the risks entailed by using quilting or weaving design software. My experience of the last few weeks have prompted me to extend my reflexion to design software in general. Je vous ai déjà parlé des dangers du logiciel Electric Quilt. Ça fait un bout de temps que je voulais écrire davantage à propos des risques encourus par l’utilisation de logiciels de design de courtepointe ou de tissage. Mon expérience des dernières semaines me porte à étendre ma réflexion sur les logiciels de design en général.
Over the holidays, I discovered Google’s Sketchup, a 3D design software (free version of SketchUp5). I had wanted to get acquainted with this type of software for a while, having seen friends use tools of the same ilk in animation, engineering, etc. When I stumbled on a page announcing a free version of SketchUp, I thought this is it. It was described as an entry level tool for 3D desing. J’ai découvert pendant les fêtes le logiciel SketchUp de Google, un logiciel de design 3D (version gratuite de SketchUp5). Ça faisait un bout de temps que je voulais me familiariser avec ce type de logiciel, pour avoir vu des amis se servir de cette classe d’outils pour l’animation, l’ingénierie, etc. Quand je suis tombée sur une page annonçant une version gratuite de SketchUp, décrit comme une bonne introduction au design 3D, je me suis dit, ça y est!
I eventually wanted to build a model to explain how weaving on a loom works (with the heddles and the frames). I had tried to explain that to people who have no loom, but without visual aid, it is quite difficult. For the 3D design, I still started to experiment with easier stuff such as, guess what… quilt squares, what else? Je voulais éventuellement faire un modèle pour montrer comment le tissage sur métier fonctionne (avec les lisses et les cadres). J’avais en effet tenté d’expliquer à plusieurs reprises comment ça marche à des personnes qui n’ont pas de métiers, mais sans aide visuelle, c’est difficile. Pour le design 3D, j’ai tout de même commencé par expérimenter des choses plus facile, comme, devinez… des carrés de courtepointe!
que-je-te-relance.jpg palais-de-verre.jpg
True to my love of all things textile, I then went on to try and design a single strand of plied yarn, to eventually be used in my loom weaving model. Boy did I sweat on that! Eventually, my Bro who works with AutoCAD, told me spirals were one of the challenges of 3D design, especially in “cheap” programs. I since found tricks and scripts to do this type of thing, but toying around before knowing better was very instructive. Fidèle à mes amours textiles, j’ai ensuite voulu produire un modèle d’un brin de retors, à utiliser éventuellement dans mon modèle de tissage. Que j’en ai bavé. J’ai ensuite appris de mon frère, qui utilise AutoCAD, que les spirales sont parmi les choses difficiles en 3D, pour les logiciels de base à tout le moins. J’ai depuis trouvé des trucs et des scripts pour faire ce genre de chose, mais de fouiller d’abord a été très instructif.
constructionspirale.jpg 360.jpg
This is where it got ugly. In one of the numerous experiment files I had produced, I was seduced by the yarn structure, which looked abandoned in a desert, which I baptised “Remnants”. C’est ici que ça s’est gâté. Dans un de mes nombreux fichiers d’essai, j’ai été séduite par la structure du brin qui semblait abandonnée dans un désert et que j’ai baptisée “Vestiges”.
extrusion.jpg vestiges.jpg
From this shell, I began to imagine a house of my dreams… here is where it’s at right now: À partir de cette coque, je me suis mise à imaginer une maison de mes rêves. Voici où ça en est:
maisonvue1.jpg vue-salon-cuisine-2501.jpg
On the ground floor would be the living room, the bathroom and the kitchen (in the extension). The nice thing with Sketchup, is that there is a banks of model, some of which I used for furnishing, but most of the general stuff is mine. Au rez-de-chaussée se trouvent le salon, la salle de bain et la cuisine dans l’extension. Ce qui est bien avec Sketcup, c’est qu’il y a toute une banque de modèles, dont je me suis servi notamment pour les meubles, mais la plus grande part du modèle général est de moi.
aires-salon.jpg atelier-debut.jpg
The second floor would be a sewing, weaving, spinning and knitting workshop. The bedrooms would be on the top floor. Would you come over for a craft’s retreat? Le premier serait un grand atelier de couture, tissage, filage et tricot. Tout en haut, il y aurait les chambres. Qu’est-ce que vous diriez de venir y faire une petite retraite d’artisanat?
Of course, this house would be situated in a forest by a lake. The outward shell would comprise solar pannels to produce clean energy. There would also be a pen and barn for alpacas, a lama and a few mohair goats… I am not telling you how many hours of sleep I’ve sacrificed to this project. Bien entendu, cette maison serait en pleine forêt au bord d’un lac. La coque comprendrait des panneaux solaires pour produire une énergie écologique. J’aurais aussi quelques alpagas, un lama et des chèvres mohair… Je ne vous dit pas combien d’heures de sommeil j’ai sacrifié à ce projet.
I’ll start the construction as soon as I win many lotery grand prizes (but since I don’t buy tickets…) Je me mets à la construction dès que j’aurai gagné plusieurs gros lots à la loto (mais comme je n’achète pas de billets…)
I already felt overwhelmed by the fact that I’ve created more quilt and weaving patterns with EQ and WeavePoint than I can realize, but still… but this is way over any probable realization, but gosh it is ever fun! Déjà que je trouvais ça essouflant d’avoir créer plus de modèles de courtepointe et de tissage dans les logiciels EQ et WeavePoint, encore que… Mais là, c’est vraiment au-delà de toute réalisation probable, mais que c’est agréable!

Aurais-je triché? – Have I been Cheating?

Aurais-je triché? Quelles en seront les funestes conséquences? Je ne me souviens plus bien pourquoi, après mes quelques premiers essais de filage, au lieu de fixer le fil en le mettant en écheveau dans l’eau chaude, j’ai plutôt opté pour l’enrouler autour d’un cadre pour le bain fixatif. J’ai dû avoir des problèmes de démêlage, de léger feutrage entre les fils, puis après coup je me suis rendu compte que le séchage est plus rapide ainsi. 029-tricherie.jpg
J’ai maintenant une légère inquiétude à savoir si les inégalités de retors vont réapparaître en force quand je vais laver l’éventuel tricot issu de cette technique… qui donne l’impression d’un fil plus balancé qu’il ne l’est réellement. Les expertes ont-elles un avis? J’imagine que ce n’est pas pour rien qu’on donne partout la directive de tremper un écheveau.
Have I been cheating? What unspeakable consequences will befall me? I cannot quite remember why, after my first few tries with spinning, instead of fixing the twist by bathing a skein in hot water, I elected to bathe the yarn wrapped around a frame. I must have had some tangling problems, a bit of felting between fibers, and afterwards I found out drying was much quicker this way.
I am now slightly worried that twist variations will come back with a vengeance when I wash the knit item that will have come from this yarn… which looks more balanced than it actually is. Any expert advice on this? I suppose there is a reason that post spinning instructions always are to soak the skein.

A Drink to Cass Brown – Un verre à la mémoire de Cass Brown

Despite the fact that it is not very compatible with my medication (nothing terrible though), I shall lift (and drink!) a glass of wine to Cass Brown, who has passed away this month. Cass would have approved this slight disregard of pharmaceutical correctedness ;-) Bien que la chose ne soit pas très conseillée avec mes médicaments (rien de très grave cependant), je boierai un verre de vin au souvenir de Cass Brown qui est décédé ce mois-ci. Cass aurait approuvé cette petite entorse au “pharmacologiquement correct” ;-)
Despite the looks of it, this entry might be about the most powerful life fabric I’ve ever encountered. For those who don’t know him, over the past few years, Cass Brown has written a blog about his adventures with cancer. Called CancerGiggles. Yep. Nothing less. Bien que ça n’en ait pas l’air, ce billet concerne les fibres vivantes peut-être les plus fortes que j’aie vues à vie. Pour ceux qui ne le connaissent pas, au cours des dernières années, Cass Brown a écrit un blog concernant ses aventures avec le cancer. Le titre du blog? “CancerGiggles” que je traduirais pas “Rigolons Cancer”. Rien de moins.
Cass has shown in his writing an uncanny amount of wit, spirit, humour and love of life that I am sure has comforted, inspired and amused (!) countless readers, be they cancer sufferers or not. I think the best tribute we can give him is to apply ourselves to enjoy life to the fullest. Dans ses écrits, Cass a fait preuve d’une intelligence, d’un feu, d’un humour et d’un amour de la vie extraordinaires. Je suis convaincue que ses billets ont réconforté, soutenu, et amusé (!) un grand nombre d’internautes, aux prises avec le cancer ou pas. Je crois que le meilleur hommage qu’on puisse lui rendre est de s’appliquer à savourer la vie au maximum.
All my condoleances to his wife Kim and their daugher, his family and friends. I hope that knowing how Cass has warmly touched so many lives will help them in some measure to bear their painful loss. Toutes mes sympathies à sa femme Kim et à leur fille, à sa famille et ses amis. En espérant que le fait de savoir que Cass a été une lumière pour tant de gens les aide un peu à supporter leur grande perte.

En toute sûreté – Safety in Number

Ô joie, ô bonheur, je me suis remise à la courtepointe :-) Oh joy, oh delight, I’ve gottent back to quilting :-)
J’ai eu un plaisir fou au cours de la dernière année à apprendre à tisser et à filer, de même qu’à redécouvrir le tricot. Mais ce soir, en me remettant à la courtepointe, ça a été l’extase! Pas que j’en sois à l’étape la plus excitante: repassage et couture du dessous de la courtepointe, et épinglage du “sandwich”. Ce fut divin! La texture du tissus, les jets de vapeur du fer, l’odeur du tissus, lisser le sandwich… Ah, je suis revenue à mes premières amours :-) I have tremendously enjoyed learning to weave and spin over the last year, as well as rediscovering knitting. But tonight, getting back to quilting, I was extatic. Not that I was at the most exciting part of it: ironing and sewing the back of the quilt and starting to pin the quilt sandwich. It was heavenly! The feel of the fabric, the puffing of the iron, fabric smells, petting the sandwich flat… Ah, the feeling of getting back to my first love:-)
Quelques premières pour moi dans cette courtepointe: piquer une forme radiale au lieu de rangées de carrés, et utiliser une bourre de coton bien plus plate que les bourres synthétiques que j’ai utilisées jusqu’ici. A few novelties for me in this quilt: quilting a radial motif instead of rows of blocks, and using a cotton batting that is so much flatter that the loftier synthethic batting I have used so far.
Ikkyo était aussi très enthousiaste et a eu à coeur de vérifier que toutes les épingles étaient bien fixées. Ikkyo was very enthusiastic as well, and took great pleasure in verifying that every pin was safely secured.
027-pinned.jpg 027-pour-plus-de-surete.jpg
J’ai manqué d’épingles de sûreté… j’irai en acheter demain à la première heure! I ran out of safety pins… I’ll be out to get some real early tomorrow!

Orange and purple are back – Vive le orange et le violet

I am not a planner. I am more of the serendipitous type. I have materials, techniques, shapes or geometry I want to try, colours or textures that please me, and playing with them, I end up doing something I like. I hardly ever work with “something I want to express” or “wanting to realize what is in my mind”. Je ne fonctionne que rarement avec un plan. Je préfère laisser émerger les heureux hasards. Je joue avec des matériaux, des techniques, de la géométrie que j’ai envie d’explorer, des couleurs et des textures qui me plaisent, et je finis par obtenir quelque chose qui me plaît. Je ne cherche à peux près jamais à “exprimer quelque chose” ou à “réaliser une idée que j’ai dans la tête”.
This time however, having exchanged with my Secret Pal a bit, I had a preset idea of what I wanted to acheive: a yarn with fall colours, some of them rather bright. I also did not want to stay in too pure tones, as fall also has a darker and shady side to it. I played quite a bit with my commercialy died merino tops, and nor the colors, nor the smooth texture produced the wanted results. Cette fois-ci cependant, après avoir échangé un peu avec ma correspondante mystère, j’avais une idée de ce que je voulais faire: un fil aux couleurs d’automne, plusieurs d’entre elles très vives. Je ne voulais pas cependant qu’il n’y ait que ces couleurs vives et pures, l’automne ayant aussi un côté plus sombre. J’ai bidouillé beaucoup avec mes mèches de mérinos commerciales, mais ni les couleurs ni la texture trop douce ne donnaient l’effet recherché.
I found the needed colour touch, as well as a more interesting texture by adding bits of waste sari silk. As the sari silk was in tangles, I did some untangling. I also cut it in carding pad lenghts, since longer strands got tangled instead of running along with the shorter wool fiber. I think this has resulted in my best yarn so far :-) J’ai trouvé les éléments de couleur et de texture manquants en ajoutant des fils de soie provenant de rebuts de sari (!). Comme ces fils étaient très emmêlés, je les ai démêlés et coupés en brins de la hauteur de ma carde, les fils trop longs tendant à faire des noeuds au lieu de s’aligner avec les fibres de laine plus courtes. Je pense que ça a donné mon plus beau fil à ce jour.
026-3brins.jpg 026-cantre.jpg
I was so happy with the separate strands, which I finished late last night, that I did not dare ply them right away. I was tired, so I feared not doing a good job, as well as of being disapointed if the results were not the great ones I expected them to be (how humble!). J’étais tellement contente des brins séparés, terminés tard hier soir, que je n’ai pas osé les retordre tout de suite. J’étais fatiguée et j’avais peur à la fois de ne pas bien faire le retors, ou d’être déçue du résultat que j’anticipais déjà comme superbe (quelle modestie…).
I am quite happy to have found a simple way to keep the singles from plying between the lazy kate and my plying space: a cardboard with slits to hold the yarn. Very handy to to handle various feline and birdly interruptions. Je suis bien contente d’avoir trouvé un truc tout simple pour empêcher les célibataires de s’entortiller entre le cantre et mon espace de retors: un morceau de carton avec des fentes où insérer les fils. Très utiles aussi pour parer aux interruptions félines ou oiseuses… euh, je veux dire ornithologiques.
026-closeup.jpg 026-echeveau.jpg
Not only am I very happy of the way the colors interact ( I was unsure the very loud orange and red strand would blend in well), but the resulting yarn is really soft and cushy. And that is yet ONE MORE FO! Non seulement je suis très contente de la manière dont les couleurs se mélangent ( j’avais peur que le brin orange et rouge soit trop criard), mais le fil est de plus très doux et très moelleux. En plus, ça me fait UN AUTRE ÉLÉMENT FINI!
A question to the spinners among you: is it a technique problem of mine, or is it normal that one has to adjust the wheel tension when the spool is getting full? Une question pour les fileuses: est-il normal d’avoir à ajuster la tension du rouet quand la bobine est plus pleine, ou est-ce qu’il s’agit d’un défaut dans ma manière de faire?
My dear friend T. commented that she was surprised not to see, in my recent work, the oranges and the purple I so often use (would you have guessed I like those colors?). Well, there seems to be something about working with elements that are close to your being. Ma très chère amie T. me faisait le commentaire que dans mes travaux récent, il n’y avait plus les oranges et les violets auquels mes travaux l’avaient jusqu’ici habituée (auriez-vous deviné que ces couleurs me plaisent?). Je pense que ce fil montre qu’il y a effectivement quelque chose de particulier dans l’utilisation d’éléments qui sont proches de nous.

Éléments finis! – FOs!

Eh oui, deux semaines plus tard dans une vie passablement mouvementée ces temps-ci, j’ai des « éléments finis » (dans le sens de « terminés », pas « usés », ni dans le sens mathémathique ;-) Two weeks later in a rather eventful life these days, the rate of UFOs has droped by a number of two :-) Too bad for friendhip with extra-terrestrial beings :-(
J’ai terminé les bas. C’est la première paire de choses tricotées que je termine à vie. Je les trouve confortables, mais je n’ai pas eu de révélation à savoir que je ne voudrais plus porter que des bas faits main. J’ai des bas achetés qui sont au moins aussi confortables. Ceci dit, ils n’ont pas quitté mes pieds depuis leur achèvement et j’ai déjà des idées pour en faire d’autres. Je me suis rendu compte que je n’avais plus de tricot facile à transporter pour mes déplacements, et je trouve que les bas sont parfaits pour ça. Il faut dire aussi que la technique « Fair Isle Knit Pick » (élément fini no 9) utilisée par Penny m’intéresse beaucoup. I finished my socks. It’s the first time in my life I finish to knit a pair of something. They are comfortable, but I did not have an epiphany about wanting to wear nothing but handknit socks. I have commercial socks that are at least as comfy. This being said, they have not left my feet since I finished them and I already have plans to make others. I realised that I no longer had easily transportable knitting for my outings, and socks are ideal in that matter. Also, I am very interested in the “Fair Isle KnitPick” technique (FO number 9) used by Penny.
Ci-dessous, mes bas, et à droite les laines candidates pour les prochaines paires :-) Below are the candidates for the next pairs of socks, and at left, my socks :-)
025-1erepaire.jpg 025-sockcandidates.jpg
J’ai aussi terminé l’écheveau échantillon de mérinos et mohair destiné à ma mère. Il est très doux et très moelleux :-) I also finished the merino-mohair sample skein for my Mom. It is really soft and squishy :-)
025-mohairmerionfl.jpg 025-b0102sksp.jpg
J’espère terminer bientôt un fil 3 brins pour ma correspondante mystère. L’écheveau mérinos-mohair m’a donné le goût de fils plus poilus et je voulais cette fois aller dans les couleurs d’automne. J’ai eu du mal à trouver les bonnes couleurs, mais je crois avoir trouvé ce que je cherchais en pigeant dans mon sac de fils de soie de “rebuts de sari” pour en ajouter au mérinos. I hope to soon finish a 3 ply yarn for my Secret Pal. The mohair-merino skein I did for my Mom made me want to go again for a more hairy yarn and I wanted to use fall colours. I had a hard time finding the right colors, but I think I found what I needed in my sari silk waste bag, to add it to the basic merino body of the yarn.
Ce n’est pas du grand oeuvre, mais je suis bien contente. D’autant que j’ai aussi fait un pas dans ma courtepointte: grâce à certains de vos commentaires, j’ai enfin dépassé ma barrière psychologique et fait rétrécir la bourre. J’ai aussi dégagé l’espace de travail nécessaire au piquage. Ça m’encourage et me simplifie la vie de choisir dans tous mes projets des trucs à finir. Et de voir vos éléments finis ou non! Those ain’t grand accomplishments, but I am quite happy. All the more so that, thanks to some of your comments, I also overcame my psychological hurdle and shrunk the batting for the quilt I want to finish. I also cleared up the space needed for quilting. It is quite encouraging and it simplifies my life to choose among all my UFOs specific items to finish. And to see your FO and UFOs too!

Humble Wednesday – Mercredi d’humilité

Wednesday is a special day for those of us participating in the UFO/WISPS Challenge 2007. On Wednesdays, we shall post about the UFOs and WISPS we have managed to finish. Ah, hum… I have nothing to declare. Le mercredi est le jour J pour les participantes du UFO/WISPS Challenge 2007 . C’est le mercredi qu’on s’est donné pour affiché les projets enfin terminés. Euh… je n’ai rien à déclarer.
But this doesn’t mean I have been iddle or that I have not gotten forward with my projects. So today, I’ll post on WISPS I aim to finish soon. Ce qui ne veut pas dire que je n’ai rien fait ou que je n’ai pas avancé dans plusieurs projets. Alors aujourd’hui je présenterai les projets actifs que je pense pouvoir finir bientôt.
Them socks! I hope I will soon be able to test the Yarn Harlot‘s claim that once you’ve worn hand knit socks, you don’t want to wear anything else. As I did my first ever “turning of the heel”, I was getting worried that despite having bought two balls of Sock It To Me yarn from Elann, it looked like I would not have enough to finish my socks. The reason for this became clear when I tried them on. I had done quite a bit of ribbing (I like to have enough to turn over snuggly), they come quite high on the leg, and I have huge feet. Les bas! J’espère sous peu pouvoir vérifier si « une fois qu’on a porté des bas tricotés main, on ne veut plus porter autre chose », dixit ze Yarn Harlot. En fermant le talon, j’ai commencé à avoir peur de manquer de laine, même si j’avais pris soin d’acheter deux balles de Sock It To Me chez Elann. Quand j’ai essayé les bas, j’ai compris pourquoi: j’ai vraiment fait beaucoup de côtes (j’aime pouvoir les retourner confortablement), les bas montent un peu trop haut, et je suis l’antithèse de la princesse aux petits pieds.
This led me to discover that a former mostly fabric store (that sold some highish end yarn) near my place had moved even closer to where I live, and become a just yarn store, both high end and more general stuff. What a delight! I bought some yarn in solid grey, but it turned out too thin for my taste. So I fished in my stash and found some other Sock It to Me yarn in another hue… and in a different pattern. So here is what it looks like at the moment: En cherchant de la laine de remplacement, j’ai découvert qu’un magasin du quartier, qui auparavant vendait surtout du tissus et de la laine un peu cher, est déménagé tout près de chez moi et est devenu un magasin de laine tout court. JOIE! J’ai acheté de la laine unie grise, mais finalement je la trouvais trop fine. J’ai fouillé dans ma cache et j’ai trouvé d’autre laine Sock It To Me, d’une autre couleur… et d’un autre motif. Voici ce que ça donne pour l’instant:
024-asockisafoot.jpg 024-deuxbas.jpg
Can you tell I am afraid of the second sock syndrome? I have been careful to always keep the second sock just one step behind the first. I kept some of the original yarn to make the toe part. Oui, j’ai peur du syndrome du deuxième bas. C’est pourquoi j’ai pris bien soin que le deuxième bas ne soit jamais plus d’une étape en arrière du premier. J’ai gardé de la laine originale pour les orteils.
Those socks caused a sweet surprising encounter. I was knitting on the subway, and at some point, a tall, twentysome, cool looking young man wearing a walkman got on. I eventually realized he was glancing at me and at the socks, so I smiled, expecting just a smile back. He did smile back, but took his walkman off and bent over to ask- These are socks you are knitting?
– Yes.
– So you have ribbing up there, and then stockinette… he hesitated.
– Yes, exactly. Do you knit?
– Yes I do! he said with a big smile. But I don’t know the stitch you are doing right now.
– Oh, this is a double knit stitch, to reinforce the heel.
I was sorry I had to get off in the middle of my explanation :-(.
I would have expected women my age and older to talk to me about my knitting, but not this young man… I guess I just lost a prejudice there :-)

Ces bas m’ont valu une charmante et surprenante rencontre. Je tricotais dans le métro lorsqu’un beau grand jeune homme dans la vingtaine, baladeur sur la tête, est entré dans le wagon. J’ai fini par m’apercevoir qu’il me jetait des coups d’oeil et regardait mon tricot. Je lui ai souri, m’attendant simplement à ce qu’il sourie aussi… ce qu’il a fait, mais en plus il a enlevé son baladeur et s’est penché pour me demander
– Vous tricotez des bas?
– Oui.
– En haut, ce sont des côtes, puis ensuite du jersey… Il a eu un moment d’hésitation.
– Tout à fait! Vous tricotez?
– Oui! Grand sourire. Mais je ne connais pas le point que vous faites là.
– C’est du tricot double pour renforcer le talon.
J’ai été désolée de devoir descendre avant de finir mon explication :-(
Je me serais attendue à ce que des femmes de mon âge ou plus vieilles m’abordent à propos du tricot, mais pas ce jeune homme… je viens de perdre un préjugé :-)


I was going on strong, spinning the yarn for my niece’s mittens. I had all my three spools ready, and went on to ply them. It turned out rather well, except it is way too thick for such small mittens. I had some single leftovers on two spools, but they were spun for plying, so they are no use. I’m gonna have to card and spin again. J’étais sur un bonne lancée à filer la laine pour les mitaines de ma nièce. J’avais filé mes trois bobines, que j’ai retordues. Ça a plutôt bien été, sauf que la laine obtenue est bien trop grosse pour de si petites mitaines. J’avais des célibataires de reste, mais filés pour être retordus, alors je n’ai pas pu les utiliser. Il faut que je me remette au cardage et au filage.
024-retors3brins.jpg 024-brebisceline.jpg
I’m still quite proud of this second try at plying. Of course, it is not all even, but it is quite decent, and VERY soft: merino and alpaca. The seller sent me a photograph of the merino ewe named Celine this wool came from.


Je suis quand même assez fière de cette deuxième tentative de retors. Ce n’est pas tout à fait égal, mais c’est tout à fait honnête et très doux : mérinos et alpaca. La vendeuse m’a envoyé la photo de la brebis Celine qui a produit cette laine.


I embarked on my second multifiber spinning to make yarn for my Mom. I am using white mohair with blue gray merino in one strand, and with green merino in the other. It’s very different from what I have done so far. Somewhere in spinning, I realized I would have to predraft more finely to get a truly fine double strand yarn. It is a bit more work, but I think it is worth it. J’ai entrepris une deuxième aventure multifibre pour un fil destiné à ma mère. Il s’agit de mohair blanc, mélangé dans un brin avec du bleu gris, et dans l’autre avec du vert. C’est très différent de ce que j’ai fait jusqu’ici. En filant, je me suis rendu compte qu’il faudra que je fasse un pré étirage plus fin pour qu’au retors, la laine demeure fine. C’est un peu plus de travail, mais je crois que ça en vaut la peine.
024-fl01.jpg 024-fl02.jpg
I’ll submit the tests to my Mom before starting “grand scale production”.

Je vais soumettre quelques tests à ma mère avant de me lancer dans la «grande production».


Another UFO I really want to get moving with, is the Mariner’s Compass quilt. The top is ready, but the psychological hurddle I have with it is having to preshrink the cotton batting. Oh well. Un autre projet en cours que j’ai à coeur de finir est la courtepointe Mariner’s Compass. Le dessus est assemblé, mais j’ai un blocage psychologique à l’idée de devoir faire rétrécir la bourre de coton. Coudonc.
I have tons of other UFOs/WISPS: two sweaters on the needles, a piece of weaving on the loom, at least 4 other quilts, the basket which I have not touched in weeks… this challenge isn’t called 2007 for nothing, I say. In the end, my guess it is more akin to the story of my life. J’ai des tonnes d’autres trucs en chantier: deux chandails tricotés, un morceau de tissage, au moins 4 autres courtepointes, le panier auquel je n’ai plus touché depuis des semaines… mais c’est pour toute l’année, ce défi des projets en cours, c’pas? J’ai même l’impression que c’est l’histoire d’une vie!
Hoping next Wednesdy will not be so humble… En espérant être moins humble mercredi prochain…